Histoire

Le Sénégal s’apprête à rendre un dernier hommage à Colette, l’autre Senghor

Colette Senghor à côté de son époux Léopold Sédar Senghor devant la mairie de Caen.

Colette Senghor à côté de son époux Léopold Sédar Senghor devant la mairie de Caen. © Archives Ville de Caen

Elle était la première des premières dames du pays. Décédée lundi à l’âge de 93 ans, la Normande Colette Hubert, épouse de l’ancien président Léopold Sédar Senghor, laisse derrière elle l’image d’une « femme discrète », qui aimait le Sénégal autant « qu’elle aimait la France ».

« Sénégalaise aux Sénégalaises s’était voulue la Normande de long lignage aux yeux de moire vert et or. » C’est ainsi que le président Léopold Sédar Senghor rendait hommage à « sa petite Colette », qui avait quitté sa Normandie natale pour le suivre au Sénégal.

Première des premières dames du Sénégal indépendant, Colette Hubert, épouse Senghor, s’est éteinte ce 18 novembre à Verson, dans le Calvados. Son corps sera rapatrié dans son pays d’adoption le 26 novembre, et une messe officielle sera célébrée par l’archevêque de Dakar deux jours plus tard dans la cathédrale de Dakar. Conformément aux souhaits du couple présidentiel, elle sera ensuite inhumée aux côtés de son époux et de son fils, Philippe, au cimetière de Bel-Air.

Vestige des dernières années dakaroises

« C’est la Sénégalaise qui revient, sourit Mariama Ndoye. C’était l’épouse du président, elle appartient aussi au peuple sénégalais », observe la conservatrice du musée Léopold Sédar Senghor, à Dakar. Le bureau dans lequel elle reçoit Jeune Afrique était celui où le président lui-même accueillait ses invités, dans une grande bâtisse ocre de style soudano-sahélien, où l’académicien avait pris sa retraite avec sa femme dans les années 1980. Il quittera définitivement le Sénégal en 1991 pour rejoindre la Normandie, la région natale de son épouse, où il s’éteint le 20 décembre 2001.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte