Politique

Marwane Barghouti

Détenu par les Israéliens depuis avril 2002, le leader de la seconde Intifada a adressé une lettre au mouvement La Paix Maintenant à l'occasion de ses trente ans. Il y annonce la signature par tous les mouvements palestiniens, y compris le Hamas et le Dji

« Je vous écris depuis le sombre et petit cachot où je suis enfermé par les forces d’occupation israéliennes, aux côtés de 11 000 prisonniers palestiniens, dont des femmes et des enfants. Des milliers d’entre eux sont détenus sans procès et des centaines d’autres croupissent dans les prisons de l’occupant depuis des dizaines d’années. Partageant les souffrances et les tourments endurés par le peuple palestinien durant quarante années d’occupation militaire, je vous adresse mes salutations et mes encouragements. La création du mouvement La Paix Maintenant, il y a trente ans, nous a donné l’espoir qu’il existe en Israël des hommes et des femmes qui s’opposent à l’occupation, à la colonisation et à l’oppression du peuple palestinien, qui militent pour la paix entre les peuples et défendent le droit des Palestiniens à créer un État indépendant avec Jérusalem-Est pour capitale dans les frontières du 4 juin 1967, aux côtés de l’État d’Israël.

Nous, dirigeants des différents groupes du peuple palestinien, avons élaboré un plan national, le premier de ce type dans l’histoire du mouvement palestinien, connu sous le nom de « Document des prisonniers », où, à côté de celle du Fatah, figurent les signatures du Hamas, du Djihad islamique et de tous les mouvements de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). Ce Document affirme clairement que l’objectif du peuple palestinien est de mettre fin à l’occupation des territoires conquis en 1967, de créer un État palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale et de régler le problème des réfugiés sur la base des résolutions internationales. Il donne mandat au président de l’Autorité palestinienne et président de l’OLP de mener des négociations avec Israël en vue d’un accord définitif. Cet accord sera soumis à un référendum. Il ouvre la voie, pour la première fois, à des négociations menées par des Palestiniens unis.

Moi, Marwane Barghouti, je vous dis que, avec la grande majorité du peuple palestinien, je suis prêt à un compromis historique fondé sur les résolutions internationales qui garantira l’existence de deux États, un État palestinien et un État israélien, vivant côte à côte dans la sécurité et la paix, qui assureront à nos enfants et à vos enfants une vie sans la menace de guerres et de bains de sang.
Le peuple palestinien aspire à la réalisation d’un rêve d’indépendance et de paix, et attend avec impatience l’heure de sa libération de l’occupation israélienne, qui est la plus longue, la plus dure et la plus implacable qu’aient connue les dernières générations. C’est pourquoi il faut arrêter complètement et immédiatement la colonisation et les expropriations, réactiver les institutions palestiniennes de Jérusalem et démanteler les centaines de postes de contrôle qui ont fait des territoires palestiniens un enfer et ruiné l’économie palestinienne. Il faut aussi mettre fin à la politique des assassinats et des arrestations, ainsi qu’au siège de Gaza, ouvrir les passages frontaliers, instaurer une période d’accalmie complète et durable, et relâcher les milliers de prisonniers et de détenus. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte