Diplomatie

Fermeture des frontières : l’ambassadeur du Nigeria au Bénin convoqué par Cotonou

Patrice Talon et Muhammadu Buhari, lors du sommet de la Cédéao à Ouagadougou le 14 septembre 2019.

Patrice Talon et Muhammadu Buhari, lors du sommet de la Cédéao à Ouagadougou le 14 septembre 2019. © Photomontage - Photos : DR / présidence béninoise.

L’ambassadeur du Nigeria à Cotonou a été convoqué par le ministre des Affaires étrangères du Bénin à la suite d’attaques contre des commerçants béninois à la frontière entre les deux pays.

« Le fait pour moi de convoquer l’ambassadeur du Nigeria est l’expression du mécontentement du Bénin », a déclaré le ministre des Affaires étrangères du Bénin, Aurélien Agbénonci. Vendredi dernier, des hommes en armes venus du Nigeria voisin ont fait irruption à la frontière entre les deux pays, à la hauteur des localités de Adja-Ouèrè et Pobè pour vandaliser des magasins de commerçants béninois, selon des habitants.

« Des militaires et douaniers nigérians ont défoncé les grilles de sécurité de ma boutique située au quartier Adéromou », a témoigné Antoine Bamigbola, commerçant béninois. « Ils ont emporté 350 sacs de riz de 50 kg, 850 000 nairas (la monnaie du Nigeria très utilisée à la frontière, soit 2 200 euros), et quatre portables », a-t-il précisé. D’autres magasins de riz appartenant à des Béninois à la frontière ont subi le même sort, selon les autorités locales. « Ils étaient armés jusqu’aux dents et ont tenu tout le monde en respect », raconte un autre témoin selon lequel les assaillants étaient plus de 30 et disposaient de plusieurs pick-up.

Dialogue

Selon la Banque mondiale, l’économie béninoise est fortement tributaire du commerce de transit avec le Nigeria qui représente environ 20% de son PIB. Le Nigeria a fermé ses frontières terrestres avec le Bénin, sans avertissement, depuis le 21 août et accuse ce pays de faire entrer sur son territoire du riz importé, portant un coup à la production locale.

Les présidents Patrice Talon et Muhamadu Buhari se sont rencontrés fin août à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique(Ticad) et ont échangé sur le sujet, sans qu’il y ait amélioration. La semaine dernière, des délégations ministérielles des deux pays et du Niger voisin se sont rencontrés à Abuja pour tenter de trouver une solution à la crise.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte