Politique

Centrafrique : l’Onu renouvelle le mandat de la Minusca

Une patrouille de la Minusca dans les rues de Bangui.

Une patrouille de la Minusca dans les rues de Bangui. © Jerome Delay/AP/SIPA

Le Conseil de sécurité de l’ONU a renouvelé vendredi à l’unanimité pour un an le mandat de sa force de maintien de la paix en Centrafrique.

La Mission des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) peut disposer d’effectifs allant jusqu’à 11.650 soldats et 2.080 policiers.

Son mandat renouvelé l’autorise à faciliter l’organisation des élections présidentielle, législatives et locales prévues en 2020 et 2021.

La Minusca a été endeuillée en octobre par le crash accidentel d’un de ses hélicoptères de combat, qui a tué quatre Casques bleus sénégalais.

Le renouvellement intervient alors que le gouvernement et 14 groupes armés ont signé en février un accord de paix à Khartoum, censé mettre un terme aux combats.

Si les violences ont considérablement baissé en intensité, des groupes s’affrontent encore de manière sporadique.

Ce pays d’Afrique centrale qui a connu une succession de rébellions et conflits est ravagé par une nouvelle guerre civile depuis qu’une coalition de groupes armés a renversé le président François Bozizé en 2013.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte