Politique

Centrafrique : l’Onu renouvelle le mandat de la Minusca

Le Conseil de sécurité de l’ONU a renouvelé vendredi à l’unanimité pour un an le mandat de sa force de maintien de la paix en Centrafrique.

Par
Mis à jour le 16 novembre 2019 à 11:07

Une patrouille de la Minusca dans les rues de Bangui. © Jerome Delay/AP/SIPA

La Mission des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) peut disposer d’effectifs allant jusqu’à 11.650 soldats et 2.080 policiers.

Son mandat renouvelé l’autorise à faciliter l’organisation des élections présidentielle, législatives et locales prévues en 2020 et 2021.

La Minusca a été endeuillée en octobre par le crash accidentel d’un de ses hélicoptères de combat, qui a tué quatre Casques bleus sénégalais.

Le renouvellement intervient alors que le gouvernement et 14 groupes armés ont signé en février un accord de paix à Khartoum, censé mettre un terme aux combats.

Si les violences ont considérablement baissé en intensité, des groupes s’affrontent encore de manière sporadique.

Ce pays d’Afrique centrale qui a connu une succession de rébellions et conflits est ravagé par une nouvelle guerre civile depuis qu’une coalition de groupes armés a renversé le président François Bozizé en 2013.