Electricité

Au Maroc, l’Office national de l’eau et de l’électricité s’oriente vers un nouveau business model

Réservé aux abonnés | | Par - à Casablanca
Mis à jour le 18 novembre 2019 à 18h40
Le programme de l'ONEE pour 2019-2023 s'élève à 51,6 milliards de dirhams.

Le programme de l'ONEE pour 2019-2023 s'élève à 51,6 milliards de dirhams. © Drahoslav Ramik/AP/SIPA

La situation financière de l’Office national de l’eau et de l’électricité (Onee) s’est fortement dégradée cette année. Les dirigeants espèrent la mise en place d’un nouveau contrat-programme. La scission de l’Office en trois entités est envisagée.

C’est une année 2019 très difficile pour l’Office national de l’eau et de l’électricité (Onee). Le chiffre d’affaires devrait avoisiner 38 milliards de dirhams, en légère hausse de 2,9% en comparaison avec son niveau de l’année écoulée.

L’établissement finirait ainsi l’exercice avec un déficit dépassant le milliard de dirhams, selon les dernières prévisions du ministère des Finances présentées aux élus de la nation. Alors que l’année précédente s’était terminée sur une bonne note (bénéfices de 1,9 milliard de dirhams), c’est un retour dans le rouge pour l’office et des craintes pour sa stabilité financière.

Le pire c’est que l’Office n’arrive pas à se faire payer par ses plus gros clients : régies, Établissements et des entreprises publiques (EEP), Collectivités locales et territoriales. Le chiffre exact des arriérés pour 2019 n’est pas communiqué, mais il serait d’une dizaine de milliards de dirhams, selon les prévisions de plusieurs observateurs.

Inquiétudes

La situation a inquiété au sein du ministère des Finances, lors de l’élaboration du projet de loi de finances 2020. Ainsi, les équipes de Mohammed Benchaâboun, ministres des Finances, estiment que cette période délicate nécessite l’accélération de la conclusion du nouveau contrat programme liant l’Onee et l’État.

La feuille de route est attendue depuis plus de trois ans et devrait consolider les acquis du contrat programme précédent 2014-2017.

D’autant plus qu’après trois années de vacance, le conseil d’administration de l’Onee qui s’est tenu le 10 juillet dernier a permis, entre autres, l’approbation du budget d’équipement et les grandes lignes du nouveau contrat programme à conclure avec l’État.

Désengagement et recentrage

Rien de concret n’a fuité de ce conseil d’administration, si ce n’est que l’actuel ministre des Finances souhaite instaurer la même idée générale pour l’ensemble des EEP, c’est-à-dire un recentrage sur les métiers de base de chaque EEP.

À l’image de ce qui est attendu pour l’Office national des chemins de ferl’Onee devrait se désengager, d’une façon ou d’une autre, de quelques-uns de ses actifs et quelques-unes de ses activités connexes.

À en croire quelques sources proches du dossier, il n’est pas exclu que l’office se partage en trois entités. Chacune devra alors s’occuper d’une composante de la chaîne de valeur : la production, le transport et la distribution. L’objectif est d’optimiser les charges, de rationaliser les investissements et de chercher des sources diverses de financement.

Business model

Ce changement de business plan devait s’accompagner de plusieurs nouveautés, en plus d’une augmentation de capital, qui permettra à l’office de pouvoir tenir ses promesses. D’ailleurs, son programme d’investissement 2019-2023 est de 51,6 milliards de dirhams, dont 26,1 milliards de dirhams pour la branche électricité et 25,5 milliards de dirhams pour les investissements dans l’eau.

Sauf que l’Onee semble avoir beaucoup de difficultés à concrétiser ses investissements. À fin juin 2019, l’investissement n’a pas dépassé trois milliards de dirhams, soit un taux de réalisation de 32 % par rapport aux prévisions.

L’enveloppe annuelle est de 9,5 milliards de dirhams et le ministère des Finances s’attend à un taux de réalisation de 87 % dans le meilleur des cas. En 2018, ce taux était de 77 % pour 8,6 milliards de dirhams d’investissement.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte