Entreprises & marchés

En Libye, l’Europe mise sur l’entreprise comme rempart à la guerre

Vue de Tripoli, en Libye, en 2015 (photo d'illustration).

Vue de Tripoli, en Libye, en 2015 (photo d'illustration). © Mohamed Ben Khalifa/AP/SIPA

L’Union européenne, la France et le Royaume-Uni multiplient les projets envers les jeunes entrepreneurs libyens. Pour les éloigner des milices, préparer l’après-guerre et se positionner auprès des futurs décideurs comme alliés stratégiques.

Mercredi 13 novembre, une académie de coding était inaugurée à Janzour, ville mitoyenne de Tripoli ; la semaine suivante, le premier site d’incubateur-accélérateur-fab lab, STREAM, ouvrait à Tripoli ; le 21 novembre, la première agence de microfinance doit démarrer son activité à Tripoli – après Benghazi, capitale de la région Est de la Libye, au début novembre.

Trois programmes, plus de 4 millions d’euros d’investissement et trois financeurs : la France et l’Union européenne pour le premier, le Royaume-Uni pour les deux autres. Un objectif : développer l’attrait du secteur privé dans un pays à la culture étatique héritée des années Kadhafi.

En Libye, et non dans des hôtels de luxe à l’étranger

« Nous voulons détourner les jeunes des milices. Nos bénéficiaires ont la vingtaine, depuis leurs dix ans, ils n’ont connu que la guerre ou presque. Il s’agit aussi de faire entrer l’économie libyenne dans le XXIe siècle en introduisant des nouveaux modes de formation et d’investissement », explique Alexandre Chatillon-Mounier, directeur du programme Expertise France en Libye qui pilote l’ensemble de ces projets. Ces bailleurs espèrent bien aussi, au moment de la pacification du pays, tirer avantage de ces actions en ayant l’oreille et la sympathie de ces futurs décideurs formés par leurs soins.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte