Politique

Guinée : la commission électorale annonce une nouvelle date pour les législatives

Me Salif Kébé, président de la Ceni de Guinée Conakry, le 30 janvier 2018.

Me Salif Kébé, président de la Ceni de Guinée Conakry, le 30 janvier 2018. © Diawo Barry pour JA

Le président de la commission électorale guinéenne a annoncé samedi 9 novembre que les élections législatives auraient lieu le 16 février 2020.

En septembre, Amadou Salif Kébé, président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), avait proposé la date du 28 décembre. Mais l’opposition et ses représentants au sein de la commission avaient alors dénoncé un projet irréaliste et servant, selon elle, le projet prêté au président Alpha Condé de briguer sa propre succession en 2020.

Cette fois cependant, le nouveau calendrier fixé par la commission électorale a été adopté à l’unanimité de ses 16 commissaires présents (sur 17), a annoncé cette dernière dans un communiqué.

Cette annonce survient alors que la Guinée est en proie à une agitation meurtrière depuis qu’un collectif de partis d’opposition, de syndicats et de la société civile a appelé à manifester pour faire barrage à un éventuel troisième mandat du président Condé.

Le mandat du Parlement prolongé

L’actuel Parlement est entré en fonctions en janvier 2014 pour cinq ans. Des élections devaient se tenir fin 2018 ou début 2019, mais n’ont pas eu lieu pour des raisons politiques et techniques. En janvier, Alpha Condé a prolongé le mandat du Parlement jusqu’à l’installation d’une nouvelle législature à une date non spécifiée.

Le président de la commission Amadou Salif Kébé a indiqué que la Guinée avait acquis le matériel électoral réclamé par l’audit électoral. Quant aux listes, leur révision a commencé et les remontées sont « très réconfortantes », a-t-il dit selon le texte de son intervention.

La commission « renouvelle sa disponibilité à organiser une élection crédible, inclusive et transparente. Le défi est certes important, cependant j’ai la conviction qu’il est bien à la portée du peuple souverain de Guinée », a-t-il dit.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte