Banque

Afreximbank investira 300 millions de dollars dans le nouveau parc industriel d’Abidjan

Réservé aux abonnés | | Par - à Abidjan
Benedict Oramah, le président d'Afreximbank, en juillet 2018 à Abuja, au Nigeria (image d'illustration).

Benedict Oramah, le président d'Afreximbank, en juillet 2018 à Abuja, au Nigeria (image d'illustration). © Afreximbank

La banque africaine d’import-export s’est engagée à développer et opérer un projet de parc industriel de 113 hectares au Nord d’Abidjan, dont les travaux d’aménagement doivent débuter courant 2020.

La banque africaine d’import-export (Afreximbank) financera pour 300 millions de dollars le nouveau parc industriel d’Abidjan, sur l’autoroute du nord. Cette infrastructure qui sera bâti sur 113 hectares est une extension de l’actuel zone industrielle d’Akoupé-Zeudji construit par le chinois China Harbour Engineering Company (CHEC).

Le 8 novembre à Abidjan, Benedict Oramah, le président d’Afreximbank a conclu un accord de financement avec Souleymane Diarrassouba, le ministre du Commerce et de l’industrie, et Moussa Sanogo, son collègue du Budget.

« Nous sommes développeurs, via le fonds d’investissements pour la promotion des exportations africaines que nous avons créé l’année dernière. C’est un projet basé sur le modèle de partenariat public privé PPP » a expliqué Benedict Oramah, précisant que la banque ne veut plus se contenter de financer les projets structurants.

Unités industrielles, bureaux, entrepôts

Dans son nouveau modèle Afreximbank s’envisage à la fois développeur et opérateur des futurs projets. Le nouveau site dont les travaux débuteront en 2020 abritera des industries légères et des unités de transformation de produits. Afreximbank aménagera le site en le viabilisant et construira des bureaux et des entrepôts de stockage.

La banque panafricaine envisage de trouver des investisseurs internationaux et nationaux pour l’implantation d’unités industrielles, l’objectif du gouvernement ivoirien étant de s’acheminer progressivement vers la transformation structurelle de son économie, jusqu’à présent portée par les matières premières agricoles.

« Afreximbank sera l’exploitant du parc industriel », a confirmé le ministre du Commerce et de l’Industrie. L’État a par ailleurs programmé l’aménagement de 200 hectares de zones industrielles sous le modèle du PPP à Abidjan, avec une extension par étape pour atteindre à terme 940 hectares.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte