Politique

Rwanda : le ministère des Affaires étrangères change de visage

Vincent Biruta

Vincent Biruta © Ministry of Environment - Rwanda

Nommé en octobre 2018 au poste sensible de ministre des Affaires étrangères, à la suite de Louise Mushikiwabo, Richard Sezibera a cédé la place à Vincent Biruta, le président d'un parti allié au FPR.

Après quatre mois d’incertitude, le ministre rwandais des Affaires étrangères et de la Coopération, par ailleurs porte-parole du gouvernement, Richard Sezibera, a fini par laisser sa place. Victime en juillet d’un accident vasculaire cérébral qui l’a tenu éloigné de sa charge pendant plusieurs semaines, et toujours convalescent, il a été remplacé par Vincent Biruta.

Ministre de l’Environnement depuis 2017, après avoir été celui des Ressources naturelles (2014-2017), Vincent Biruta préside depuis 1998 – et jusqu’en mars 2020 – le Parti social-démocrate (PSD), allié au Front patriotique rwandais (FPR, au pouvoir). Il a retrouvé dans ce ministère son camarade de parti Olivier Nduhungirehe, secrétaire d’État aux Affaires étrangères en charge de l’East African Community (EAC).

Plusieurs fois ministre depuis le génocide (Santé, Travaux publics, Transports et Communication, Éducation), Vincent Biruta a également présidé l’Assemblée nationale de Transition de 2000 à 2003, puis le Sénat jusqu’en 2011. D’autres nominations ministérielles sont intervenues à cette occasion.

Un ancien de la Minusma à l’état-major

Annoncé par le gouvernement rwandais sur son compte Twitter, le remaniement compte ainsi d’autres arrivants, dont un mouvement symboliquement important. Jusque-là chef d’état-major du Rwanda Defence Force (RDF), l’armée nationale, le général Patrick Nyamvumba récupère le portefeuille du ministère de l’Intérieur (« ministry of Internal Affairs », qui supervise notamment la police et l’administration pénitentiaire).

Il est remplacé à son ancien poste par le général Jean Bosco Kazura, ancien commandant en chef de la Minusma au Mali, précédemment en charge du « Command and Staff College » du RDF.

D’autres nominations ont été annoncées au sein des forces de défense, lesquelles sont détaillées sur le site du ministère de la Défense.

Sollicitées par Jeune Afrique, les autorités rwandaises n’ont pas souhaité s’exprimer sur le remaniement : « Au Rwanda, ces changements de fonction sont banals. Il ne faut pas y voir une quelconque surprise puisque nous parlons de gens qui ont démontré leur expérience et leurs capacités à occuper de tels postes », résume une source officielle, sans s’étendre sur les raisons du remplacement du ministre des Affaires étrangères.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte