Diplomatie

Paix et sécurité en Afrique : Mohamed Ould Ghazouani invité d’honneur de Macky Sall à Dakar

Le président sénégalais Macky Sall, lors de l'ouverture du Forum Paix et Sécurité à Dakar, le 5 novembre 2018.

Le président sénégalais Macky Sall, lors de l'ouverture du Forum Paix et Sécurité à Dakar, le 5 novembre 2018. © DR / Présidence sénégalaise

Les 18 et 19 novembre, le président sénégalais Macky Sall présidera le forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique. Y sont attendus le Mauritanien Mohamed Ould Ghazouani, invité d’honneur, ainsi que le Premier ministre français Édouard Philippe.

Comme depuis 2014, chefs d’État africains, ministres français, militaires haut gradés en activité ou reconvertis dans le privé et chercheurs en tout genre se retrouveront à Dakar pour le forum international sur la paix et la sécurité en Afrique. L’événement doit se tenir les 18 et 19 novembre, après une brève cérémonie d’ouverture dans la soirée du 17 novembre, au Centre international de conférences Abdou Diouf, à Diamniadio, dans la banlieue de Dakar.

Présidé par le chef de l’État sénégalais Macky Sall, le forum tournera largement autour de la situation sécuritaire au Sahel, même s’il propose officiellement une thématique plus large : « Paix et sécurité en Afrique : les défis actuels du multilatéralisme ». Sécurité collective, terrorisme et conflits communautaires ou encore défense numérique seront les sujets des principales tables-rondes.

Ghazouani en invité d’honneur

Signe de l’importance de la couleur sahélienne donnée à l’événement, c’est le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani qui en sera l’invité d’honneur. Un symbole important – son prédécesseur, Mohamed Ould Abdel Aziz, n’était pas un habitué du forum – alors que le G5 Sahel, dont fait partie la Mauritanie, peine à peser sur une situation sécuritaire de plus en plus dégradée.

Soutien de première heure du G5 Sahel, la France a décidé d’envoyer une large délégation à Dakar. Le Premier ministre Édouard Philippe et sa ministre des Armées, Florence Parly, actuellement en visite au Tchad, seront présents, aux côtés des principaux officiers de l’armée française pour la région. Pierre Buyoya, Haut représentant de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel, et Bindou Keïta, sous-secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique, prendront également la parole.

Des contrats en coulisses ?

Au-delà des débats officiels, beaucoup devrait se jouer en coulisses, à l’abri des regards indiscrets. Aux côtés de leurs homologues français, les principaux chefs d’état-major des armées de la sous-région sont attendus afin de « favoriser un renforcement de la collaboration sur le terrain », explique un participant.

Des discussions « en off », qui pourraient également permettre d’approfondir des relations plus commerciales. Parmi les partenaires privés du forum : MBDA, leader européen dans la conception de missiles, Safran, spécialiste français de la technologie de défense, RBH Industrie (véhicules blindés) ou encore DCI (Défense conseil international).

Cette dernière, véritable « VRP » de l’armée française, figurait déjà comme un des sponsors principaux du forum en 2018 et se présente comme un « opérateur de référence pour le transfert du savoir-faire militaire français à l’international ». Dans les salons privés de Diamniadio, les bons comptes feront sans doute (aussi) les bons alliés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte