Économie

La Banque africaine de développement annonce une forte augmentation de son capital

Par
Mis à jour le 4 novembre 2019 à 11:07

Akinwumi Ayodeji Adesina, président de la BAD. © Eric Larrayadieu/ Africa CEO Forum/Jeune Afrique

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé jeudi 31 octobre une forte augmentation de son capital. Celui-ci va passer de 93 à 208 milliards de dollars en dix ans pour accélérer le développement du continent.

C’est « un jour historique » pour la Banque et « un jour de joie pour l’Afrique », a déclaré le Nigérian Akinwumi Adesinale, président de la Banque africaine de développement (BAD) en annonçant l’augmentation de « 125% » du capital de la BAD à l’issue de la cinquième réunion du conseil des Gouverneurs qui s’est tenue à Abidjan, où siège l’institution.

Soutien au développement

Cette augmentation de capital va nous donner « beaucoup de ressources pour aller plus loin dans le développement de notre continent », a déclaré Akinwumi Adesinale.  Il a détaillé les projets prioritaires que la Banque pourra réaliser grâce à ce nouveau financement pour améliorer la qualité de vie des populations en  « connectant 105 millions de personnes à l’électricité » et « assurer une meilleure sécurité alimentaire pour 244 millions de personnes ».  Il garantit  « un meilleur accès aux transports à 252 millions d’Africains, et un accès à l’eau et à l’assainissement pour 128 millions d’Africains ».

Fondée en 1964, la BAD est la première institution de financement du développement en Afrique, et l’une des cinq principales banques multilatérales de développement au monde. Ses priorités sont la lutte contre la pauvreté, l’amélioration des conditions de vie des populations africaines et la mobilisation de ressources pour le progrès économique et social de ses pays membres africains.