Candidats

Algérie : qui sont les cinq candidats retenus pour l’élection présidentielle ?

Dans un bureau de vote à Alger, lors du scrutin de ce 23 novembre 2017 en Algérie (illustration).

Dans un bureau de vote à Alger, lors du scrutin de ce 23 novembre 2017 en Algérie (illustration). © Toufik Doudou/AP/SIPA

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a annoncé samedi 2 octobre lors d’une conférence de presse les noms des cinq candidats retenus pour le scrutin présidentiel du 12 décembre. Parmi eux figurent quatre anciens ministres.

Parmi les cinq candidats figurent sans surprise les deux favoris de la présidentielle du 12 décembre : Ali Benflis, 75 ans, ancien chef du gouvernement et deux fois candidat malheureux à l’élection présidentielle ; et Abdelmadjid Tebboune, ministre à plusieurs reprises, ancien wali (préfet) et éphémère Premier ministre – en 2017 – du président Abdelaziz Bouteflika.

Dans la liste de candidats annoncée par le président de l’Autorité nationale indépendante des élections, on retrouve également Azzedine Mihoubi, ex-ministre de la Culture et secrétaire général par intérim du Rassemblement national démocratique (RND). Sa candidature est une première pour cette formation, traditionnel soutien du président déchu.

Sont enfin en lice pour briguer la magistrature suprême, Abdelaziz Belaïd, président du Front El Moustakbel et Abdelkader Bengrina, ancien ministre du Tourisme et ex-cadre du Mouvement de la société pour la paix (MSP) – seul représentant islamiste, les autres formations de la mouvance ayant décidé de ne pas prendre directement part au scrutin.

5 candidats retenus sur 22 postulants

« Ce sont là les postulants dont les dossiers de candidature à la présidence de la République ont rempli toutes les conditions requises au terme de l’opération d’étude et de vérification des dossiers [des 22 postulants], déposé samedi dernier jusqu’à minuit », a précisé le président de l’ANIE.

De gauche à droite sur la vidéo : Azzedine Mihoubi (60 ans), Abdelaziz Mihoubi (56 ans), Ali Benflis (75 ans), Abdelkader Bengrina (57 ans) et Abdelmadjid Tebboune (74 ans).

Il a également précisé que Abdelmadjid Tebboune est celui qui a présenté le plus de parrainages : 124 000, dont 104 000 ont été validés. Il est suivi de Ali Benflis (81 000 validés), Abdelaziz Belaïd (85 000), Abdelkader Bengrina (83 000) et Azzedine Mihoubi (65 000).

143 personnalités et partis politiques avaient retiré les formulaires de souscription, mais de nombreux aspirants candidats ont buté sur l’opération de collecte des parrainages des électeurs.

L’ANIE sera chargée de superviser la campagne électorale, et notamment de répartir équitablement le temps de parole entre les différents candidats. La course débutera officiellement le 7 novembre, dans un contexte marqué par le rejet populaire d’une élection organisée sous la houlette du système actuel, mais aussi par l’installation contrariée de plusieurs délégations locales de la commission électorale à travers le pays, notamment en Kabylie.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte