Entreprises & marchés

Maroc : début de retour à la normale à la direction de la CGEM

Mohammed Bachiri (deuxième en partant de la g.) a été désigné président par intérim de la CGEM, le 28 octobre 2019.

Mohammed Bachiri (deuxième en partant de la g.) a été désigné président par intérim de la CGEM, le 28 octobre 2019. © Crédit : CGEM (compte Twitter)

L’organisation patronale devrait élire son nouveau président le 22 janvier prochain. Dans l’attente des élections, Mohamed Bachiri a été choisi pour assurer l’intérim.

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a tenu lundi 28 octobre, comme attendu, le conseil d’administration post-démission de son ancien président Salaheddine Mezouar le 12 octobre dernier. Réuni à la demande de 65 % des membres de droit de la CGEM (57 personnes), le conseil d’administration a désigné en tant que président par intérim Mohamed Bachiri, l’actuel président de la commission solutions sectorielles et directeur général de la Somaca (usine Renault à Casablanca).

Les adhérents de l’organisation ont ainsi opté pour la désignation d’une personne intérimaire plutôt que pour la composition d’un conseil collégial dont la mission aurait été de gérer les affaires quotidiennes de la CGEM. Selon des sources internes, même si le conseil d’administration avait une préférence pour la désignation d’un conseil collégial pour gérer les affaires quotidiennes de l’organisation, il aurait également fallu lui choisir un président signataire, ce qui serait revenu au même. 

C’est ainsi que le nom de Mohamed Bachiri a été unanimement soutenu par le conseil d’administration, d’après nos informations. « Je mesure toute la responsabilité qu’il y a derrière cette désignation. Le fil conducteur et le mot d’ordre durant ce conseil, dont je veillerai au respect, étaient la cohésion de la famille CGEM et la nécessité de faire prévaloir l’intérêt général et celui des entreprises. La priorité, c’est la continuité de l’activité de la CGEM », a déclaré le président par intérim lors de la conférence de presse qui a suivi sa désignation, évoquant « le  travail de représentativité et de lobbying auprès du gouvernement et des instances économiques et sociales [mené par la CGEM] ».

Jalal Charaf nommé directeur général délégué

Après cette désignation, les membres de la CGEM présents ont planché sur le planning devant mener à la prochaine assemblée générale, à l’occasion de laquelle seront organisées les prochaines élections.

Après plusieurs heures de débat, un calendrier a été mis en place : les candidatures pourront être déposées entre le 31 octobre et le 13 décembre prochain. Un conseil d’administration sera organisé le 16 décembre pour la validation des candidatures et les élections seront organisées le 22 janvier. 

Durant la même séance, les membres du conseil d’administration ont entériné la nomination de Jalal Charaf au poste de directeur général délégué. Ils ont également nommé Abdelkader Boukhriss président par intérim de la commission financement et délais de paiement. S’agissant des affaires courantes, les administrateurs de la CGEM ont approuvé les propositions pour le projet de loi de finances 2020 présentées par Mohammed Hdid, président de la commission fiscalité. 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte