Politique

Côte d’Ivoire : la candidature de Guillaume Soro est un « non-événement », selon le RHDP

Guillaume Soro a démissionné de l'Assemblée nationale le 8 février 2019.

Guillaume Soro a démissionné de l'Assemblée nationale le 8 février 2019. © Issam Zejly/TRUTHBIRD MEDIAS pour JA

Adama Bictogo, le directeur exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir), a qualifié de « non-événement », ce lundi 28 octobre, la candidature à l’élection présidentielle de 2020 de l’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro.

« C’est un non-événement. Ce qu’on retient de lui, c’est qu’il a été un bon chef rebelle et un mauvais Premier ministre », a déclaré Adama Bictogo, le directeur exécutif du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir), lors d’une conférence de presse, ce lundi 28 octobre.

Ancien allié du président Alassane Ouattara passé dans l’opposition en début d’année, Guillaume Soro, 47 ans, qui a annoncé sa candidature le 18 octobre, est le premier homme politique d’envergure à postuler officiellement à la présidence. « Il (Guillaume Soro) annonce sa candidature dans des hôtels inconnus en Espagne ou sur une télévision française. (…).. Quand on respecte son peuple et son pays, on vient dans son pays et on annonce sa candidature dans son pays », a martelé M. Bictogo.

Un scrutin présidentiel apaisé

Interrogé sur une éventuelle candidature du président Ouattara, Adama Bictogo a répondu : « Les ex-présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo peuvent être candidats et cela ne vous choque pas et quand on parle de la candidature de [Alassane] Ouattara cela vous choque ».

« On n’a aucun complexe. Le jour le parti devra se réunir, il décidera en toute âme et conscience » a-t-il souligné, promettant un scrutin présidentiel apaisé en 2020.

Le président ivoirien, âgé de 77 ans, entretient le mystère. S’il aura déjà accompli deux mandats en 2020, il estime avoir le droit de se représenter en raison d’un changement de Constitution en 2016, ce que conteste l’opposition.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte