Archives

Unanimité contre Winston Tubman

Par
Mis à jour le 21 juillet 2003 à 01:00

L’opposition en exil, la rébellion armée, le gouvernement et les partisans du président Charles Taylor ont au moins un sujet sur lequel ils s’entendent : le rejet de Winston Tubman, candidat favori des Américains, du secrétaire général des Nations unies Kofi Annan et de la Banque mondiale pour diriger la période de transition. Tous s’accordent à dire que ce haut fonctionnaire onusien est resté bien trop longtemps – vingt ans – éloigné du pays et de ses préoccupations pour faire un bon chef de l’État. Le fait qu’il soit le neveu de feu le président William Tubman dessert encore un peu plus sa cause auprès de ses compatriotes, à qui il rappelle vingt-sept ans de régime autoritaire.