Politique

Cameroun : décès du maire de Buea, Patrick Ekema, fervent opposant aux séparatistes anglophones

Patrick Ekema, lors d'une interview à la Television South West (TSW)

Patrick Ekema, lors d'une interview à la Television South West (TSW) © Capture d'écran Youtube

Le sulfureux maire de la capitale régionale du Sud-Ouest est décédé à 46 ans, ce 27 octobre, dans une clinique privée à Douala, à la suite d'un arrêt cardiaque. Réputé pour ses déclarations choc, il était l’un des piliers de la lutte contre les indépendantistes « ambazoniens ».

L’information qui circulait dans la matinée, selon laquelle le maire de Buea était décédé, a été confirmée à la mi-journée de ce dimanche 27 octobre par l’office de radiodiffusion public. Aux premières heures de la journée, Patrick Ekema avait été conduit en urgence dans une clinique au quartier Bonapriso à Douala, où il a poussé son dernier souffle.

Cette disparition marque le départ de l’un des acteurs majeurs de la crise qui secoue les régions anglophones du Cameroun depuis fin 2016. En tant que maire, Patrick Ekema était l’un des piliers de la lutte contre les indépendantistes « ambazoniens » au point de se bâtir une réputation de « casseur » des villes mortes imposées tous les lundis par les milices armées.

Radical et controversé

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte