Diplomatie

Madagascar : Emmanuel Macron est-il encore ouvert au dialogue sur les îles Éparses ?

Emmanuel Macron et Andry Rajoelina, à Paris le 9 octobre 2019.

Emmanuel Macron et Andry Rajoelina, à Paris le 9 octobre 2019. © Laurent Cipriani/AP/SIPA

Le président français, qui affichait un temps sa volonté d’ouvrir le dialogue avec Madagascar sur le dossier des îles Éparses, semble avoir rétropédalé. Provoquant une vive réaction de son homologue malgache.

« Ici, c’est la France », a lancé Emmanuel Macron, quelque peu euphorique, lors de son voyage sur l’île Glorieuse, la plus grande des îles Éparses, le 23 octobre. Une déclaration surprenante, alors qu’en mai dernier il avait évoqué un règlement commun des îles Éparses, suite à la demande officielle de restitution ou gestion du président Andry Rajoelina.

Cette sortie du président français n’a pas plu à son homologue malgache. Andry Rajoelina a tweeté le lendemain que « le respect de l’intégrité territoriale et la défense des intérêts passent par le dialogue », insistant par ailleurs sur sa détermination dans ce dossier.

Ces îles, un archipel de 53 km2 a la position stratégique, font l’objet d’une bataille de souveraineté entre la France et Madagascar depuis l’indépendance. Le droit international donne raison à Antananarivo, puisqu’en 1979, une résolution des Nations unies actait la rétrocession de ces îles à Madagascar.

Une commission mixte sur la gestion de ces îles devrait être mise en place courant novembre.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte