Entreprises & marchés

Port de Douala : Paul Biya suspend l’attribution de la concession du terminal à containers à TIL

Débarquement au Port autonome du Douala, le 5 janvier 2012.

Débarquement au Port autonome du Douala, le 5 janvier 2012. © Patrick DONGO pour JA

Sur ordre du président camerounais, l’attribution, après appel d’offres, de la concession du terminal à containers du Port de Douala à TIL, filiale du groupe italo-suisse MSC, vient d’être gelée. Elle était contestée par le groupe français Bolloré Transport & Logistics depuis janvier 2019.

Nouveau revirement dans l’attribution de la concession du terminal à containers du plus grand port conventionnel d’Afrique centrale. Selon un document obtenu par le site d’information Jeune Afrique Business +, le président camerounais Paul Biya a demandé la suspension de la procédure, qui a vu la société Terminal Investment Limited (TIL), filiale du groupe italo-suisse MSC, l’emporter. Il répond ainsi favorablement à la requête de Cyrille Bolloré, PDG du groupe Bolloré depuis mars, formulée par courrier le 12 septembre dernier. 

Conclusions définitives du tribunal administratif

Le renouvellement de la concession prévu pour le 1er janvier 2020 pour une durée de 30 ans a donné lieu à un appel d’offres auquel le dubaïote DP World, le français CMA-CGM terminals, Bolloré et TIL ont participé. Bolloré en a été exclu en janvier 2019, alors qu’il opère au sein du consortium DIT (Douala International Terminal détenu avec APM Terminals) le terminal depuis 2004.

Dans une lettre datée du 23 octobre, le chef de l’État camerounais, par l’intermédiaire du secrétaire général à la présidence, Ferdinand Ngoh Ngoh, justifie sa demande par l’attente des conclusions définitives du tribunal administratif du littoral de Douala. Le 16 août, ce dernier, saisi par DIT, avait demandé le report du processus d’attribution.

Le port autonome de Douala était passé outre et avait désigné un mois plus tard, à titre provisoire, l’opérateur TIL pour remplacer DIT.

L’intervention du palais d’Etoudi survient après la visite les 23 et 24 octobre au Cameroun du ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte