Politique

Sénégal : troisième mandat, affaire Karim Wade… Les raisons des limogeages en série

Le président Macky Sall salue ses supporters pendant sa campagne à Guediawaye le 20 février 2019.

Le président Macky Sall salue ses supporters pendant sa campagne à Guediawaye le 20 février 2019. © Sylvain Cherkaoui pour JA

Trois hauts fonctionnaires ont été limogés en l’espace de quelques heures, ce lundi 21 octobre. Les deux premiers pour avoir lu un document ouvrant la voie à une révision du procès de Karim Wade. Le troisième pour avoir assuré publiquement que Macky Sall ne pourrait pas briguer un troisième mandat.

Macky Sall ne fait plus de cadeau sur les écarts de communication parmi les fonctionnaires de l’État. Ce lundi 21 octobre, trois d’entre eux ont été limogés, les deux premiers par le ministère de la Justice, l’autre par le président de la République, payant cher leurs cafouillages.

Samba Ndiaye Seck et Moustapha Ka, fonctionnaires auprès du Garde des Sceaux, ont ainsi été mis à la porte. Convoqués par le ministre de la Justice, le Directeur de cabinet du Secrétaire d’État chargé de la Promotion des droits humains et le Directeur des droits humains ont été remerciés pour avoir tenu « des déclarations qui ne sont pas conformes à la position officielle de l’État du Sénégal », selon un communiqué du ministère.

En cause ? La lecture, les 14 et 15 octobre, devant le Comité des droits de l’homme de l’ONU, d’une note verbale de trois pages, datant du 19 janvier 2019, dont Jeune Afrique révélait l’existence dans son magazine du 20 octobre. Le document, ouvrant la voie à une révision du procès de Karim Wade et à d’éventuelles indemnisations répondait à l’injonction du comité onusien un an plus tôt d’accorder « une réparation intégrale » à l’ancien ministre.

Si elle confirme l’existence de la note verbale, une source proche du dossier assure que « l’État du Sénégal n’assume pas ce document, il le dénonce. L’exécutif ne peut ni réviser un procès ni indemniser Karim Wade ».

« Un débat surréaliste »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte