Dossier

Cet article est issu du dossier «Russie-Afrique : les secrets d'une reconquête»

Voir tout le sommaire
Politique

Centrafrique : comment Faustin-Archange Touadéra prépare son opération séduction pour le Sommet Russie-Afrique de Sotchi

Vladimir Poutine et Faustin-Archange Touadéra, à Saint-Pétersbourg, le 23 mai 2018.

Vladimir Poutine et Faustin-Archange Touadéra, à Saint-Pétersbourg, le 23 mai 2018. © Mikhail Klimentyev/AP/SIPA

La Centrafrique, nouvelle mascotte de la Russie sur le continent africain, est très attendue au sommet Russie-Afrique de Sotchi, du 22 au 24 octobre. À Bangui, les autorités se préparent minutieusement à cet événement d'envergure internationale. Objectif : attirer les investisseurs russes, mais aussi d'obtenir davantage de soutien militaire de la part de Moscou.

Depuis plusieurs semaines, le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra est annoncé comme l’invité d’honneur du premier sommet Russie-Afrique qui se tiendra à Sotchi du 22 au 24 octobre. « L’implication de la Russie en Centrafrique a motivé d’autres États africains à se rapprocher de Moscou. De son côté, le président russe Vladimir Poutine entend bien profiter de cette tendance pour mener sa campagne africaine à Sotchi », analyse une source diplomatique occidentale.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte