Entreprises & marchés

Offshoring : avec le rachat de Simplify, le marocain Outsourcia choisit la diversification

Le centre d'appel d'Outsourcia à Évreux, en France.

Le centre d'appel d'Outsourcia à Évreux, en France. © Bruno LEVY pour Jeune Afrique/2013

En quête de diversification et de croissance externe, l’outsourceur marocain annonce le rachat d’un spécialiste français du secrétariat et des comptes-rendus médicaux. Il devrait procéder en 2020 à une nouvelle acquisition en Europe de l’Est.

« Dans le secteur de la santé nous sommes face à une autoroute ». Le PDG marocain Youssef Chraibi a trouvé la phrase efficace pour expliquer pourquoi son groupe, baptisé Outsourcia, rachète l’entreprise française Simplify, spécialisée dans l’externalisation de certains processus des métiers de la santé comme les comptes-rendus médicaux, la prise de rendez-vous par téléphone ou l’envoi postal.

Annoncée lundi 14 octobre, le montant de la transaction demeure confidentiel. Mais le rachat de Simplify – 3,9 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 – constitue la deuxième acquisition du groupe à l’international après une prise de participation majoritaire au capital intervenue en 2016 de son partenaire à Madagascar, le groupe Scemi, et depuis l’arrivée au capital d’Outsourcia, de l’investisseur Africinvest comme actionnaire minoritaire.

Le but de cette ouverture de capital est d’accompagner la croissance externe du groupe.

Croissance externe

« Africinvest a financé une partie en cash et le reste de la transaction s’est fait par échange d’actions », explique Youssef Chraibi, précisant que le management de Simplify demeurera inchangé. Le groupe intègre par ailleurs 250 collaborateurs, dont nombre sont des étudiants de dernière année de médecine chargés de rédiger des comptes-rendus médicaux envoyés par des médecins français sous format audio.

À la tête de 1 800 collaborateurs implantés au Maroc, en France, à Madagascar et au Niger, où il gère les relations client d’Orange, le co-fondateur d’Outsourcia est engagé depuis trois ans dans une stratégie visant à la fois une présence plus accrue en Europe et une diversification des métiers.

« Le marché de la relation client atteignant sa phase de maturité, l’objectif est maintenant d’aller au-delà des services de centres d’appel pour aller dans l’externalisation de processus métier », observe Youssef Chraibi, confirmant à Jeune Afrique qu’une nouvelle acquisition d’un acteur de l’outsourcing en Europe de l’Est devrait être finalisée en 2020.

Créé en 2003, Outsourcia travaille pour des entreprises de taille intermédiaire mais aussi pour des groupes internationaux dans les secteurs du e-commerce, de la banque et de l’assurance, ainsi que dans les télécommunications, l’automobile ou les médias. Le groupe enregistre un chiffre d’affaires consolidé de 22 millions d’euros pour l’exercice 2019, soit une progression de 54 % en cinq ans.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte