Santé

RDC : Ebola ressurgit dans une zone de santé en Ituri

Un infirmier vaccine un enfant à Beni, en RDC, le 13 juillet 2019.

Un infirmier vaccine un enfant à Beni, en RDC, le 13 juillet 2019. © Jerome Delay/AP/SIPA

Malgré la diminution du nombre de nouvelles contaminations, la maladie à virus Ebola a ressurgi dans la zone de santé de Nyakunde, en Ituri, après environ 300 jours sans nouveau cas confirmé.

« Une nouvelle Aire de santé a été touchée par la maladie à virus Ebola (MVE) en Ituri. Il s’agit de l’Aire de santé de Maroro dans la zone de santé de Nyakunde », indique le bulletin quotidien du ministère de la Santé daté de dimanche. « Nyakunde était déjà à 294 jours sans notifier un nouveau cas confirmé de la MVE et est revenue à zéro suite à cette nouvelle affection ».

Ce cas confirmé d’Ebola a été signalé dans cette zone parmi six cas rapportés: « aucun d’entre eux n’était listé comme contact, ni suivi de façon régulière, ni vacciné ». Pendant ce temps, « 429 cas suspects sont en cours d’investigation », indiquent les autorités sanitaires.

Moins de 20 cas par semaine

Le chef de l’équipe d’experts chargés de la lutte contre cette dixième épidémie d’Ebola en RDC, le docteur Jean-Jacques Muyembe était pourtant optimiste dimanche indiquant depuis juillet « on enregistre moins de 20 cas par semaine, soit 1 à 3 cas par jour, voire zéro cas confirmé comme le 5 octobre ».

« Le nombre des zones de santé où la maladie est signalée est passé de 22 à 9 », s’était réjoui le Dr Muyembe. « À cette allure, nous allons tenir la promesse d’éradiquer cette épidémie en trois ou quatre mois comme nous l’avions dit au chef de l’État » Félix Tshisekedi, a assuré ce médecin pionnier de la lutte contre Ebola.

Un deuxième vaccin en novembre

L’utilisation d’un deuxième vaccin est annoncée pour début novembre dans les provinces du Nord-Kivu (est), Sud-Kivu (est) et Ituri (nord-est), considérée comme le nouvel épicentre de l’épidémie.

« Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3 218, dont 3 104 confirmés et 114 probables. Au total, il y a eu 2 150 décès (2 036 confirmés et 114 probables) et 1 032 personnes guéries », selon les statistiques actualisées dimanche par les autorités sanitaires congolaises.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte