Analyses

Présidentielle en Tunisie : Nabil Karoui, chronique d’un échec

Nabil Karoui répondant aux médias après avoir voté au second tour de l'élection présidentielle, dimanche 13 octobre 2019 à Tunis.

Nabil Karoui répondant aux médias après avoir voté au second tour de l'élection présidentielle, dimanche 13 octobre 2019 à Tunis. © Hassene Dridi/AP/SIPA

Pendant plus de six mois, il a été donné favori de l’élection présidentielle. Dimanche 13 octobre, Nabil Karoui s’est finalement incliné au second tour face au juriste Kaïs Saïed, en remportant à peine un quart des suffrages exprimés. Retour sur les raisons d'une défaite.

« Il faut nous interroger sur ce qui aurait pu se passer si je n’avais pas été injustement emprisonné », attaque Nabil Karoui, lors de la conférence de presse tenue après l’annonce des résultats officieux du second tour du scrutin présidentiel, dimanche 13 octobre. Des amendements de la loi électorale, dont certains observateurs estimaient qu’ils visaient à l’exclure de la course à la présidentielle, à sa mise en détention préventive pendant six semaines, la campagne électorale du fondateur du parti Qalb Tounes a effectivement été mouvementée.

Apparu dès janvier en bonne place dans les sondages, Karoui a d’abord été perçu comme un outsider qui allait rapidement s’essouffler. L’intéressé avait prévu les différentes étapes de son ascension politique, notamment en lançant sa propre formation, Qalb Tounes, en juillet 2019. Inquiétant les milieux politiques, il est stoppé net dans son élan lorsqu’il est arrêté dans des conditions rocambolesques, vendredi 23 août, à une semaine du démarrage de la campagne électorale pour le premier tour de la présidentielle, dans le cadre d’une enquête judiciaire engagée contre lui pour « blanchiment d’argent » et « évasion fiscale ».

Le candidat Nabil Karoui plaçant son bulletin dans l'urne pour le second tour de l'élection présidentielle tunisienne, dimanche 13 octobre 2019 à Tunis. © Hassene Dridi/AP/SIPA

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte