Mode

Quand Aya Nakamura copine avec M.A.C Cosmetics

Capture d'écran de la vidéo promotionnelle de la gamme M.A.C x Aya.

Capture d'écran de la vidéo promotionnelle de la gamme M.A.C x Aya. © DR

Forte d’un succès phénoménal dans les charts bien au-delà de la France, la chanteuse Aya Nakamura a lancé jeudi, en collaboration avec M.A.C Cosmetics, une collection de produits de maquillage censée célébrer « audace et liberté ».

Un rouge à lèvres mat couleur bordeaux dénommé « Aya » ainsi qu’un lipgloss en teinte champagne – ce dernier intitulé « Lipglass Nakamurance »… Les cosmétiques M.A.C ont largement donné carte blanche à la chanteuse Aya Nakamura – que l’on sait très portée sur le maquillage – dans le cadre de la collection en édition limitée « M.A.C x Aya », dévoilée jeudi 10 octobre.

M.A.C, gamme de produits de maquillage pour le public et les professionnels, est depuis 1994 la propriété du groupe américain Estée Lauder, grand rival de L’Oréal, qui enregistrait un chiffre d’affaires de 3,51 milliards d’euros au second trimestre de son exercice 2018/2019. Si l’enseigne a multiplié ce type de campagne marketing ces dernières années, c’est la première fois qu’elle se tourne vers une artiste française.

« Cette collaboration avec Aya Nakamura s’est imposée comme une évidence pour la marque. Aya, à travers ses chansons et ses prises de parole, prône l’affirmation de soi et encourage chacun et chacune à s’assumer pleinement : ses valeurs font ainsi écho à celles de M.A.C qui célèbre l’individualité et la diversité depuis toujours », a notamment expliqué la directrice marketing de la marque au magazine Cosmopolitan.

View this post on Instagram

🖤💄

A post shared by LANAKAMURANCE (@ayanakamura_officiel) on

Aya Nakamura, 24 ans, a récemment été classée par le New-York Times parmi les quinze artistes européens à suivre et par Forbes parmi les 30 personnes de moins de 30 ans les plus influentes du monde. Que la jeune femme ait tapé dans l’œil d’une enseigne de cosmétiques dont le chiffre d’affaires compte neuf zéros est donc avant tout une logique de business. D’autant que la fan base d’Aya Nakamura, dont le succès va grandissant depuis la sortie de son tube « Djadja » en avril 2018 (visionné plus de 437 millions de fois sur YouTube), ne concerne plus seulement les adolescents aficionados de ce que l’on appelle encore aujourd’hui « la musique urbaine ».

Aujourd’hui, on a le nude pour la fille blanche, pour la fille métisse, mais on n’a pas forcément le nude pour la fille black

Celle qui cumule plus de 345 000 abonnés sur Twitter et près de 2 millions sur Instagram aura fait danser le créateur de mode français Simon Porte Jacquemus – qui l’a carrément invité au premier rang de son défilé lors de la Fashion Week parisienne de février 2019 -, le top model Imaan Hammam et même Rihanna – créatrice de la gamme de maquillage Fenty Beauty, dont les produits s’adressent à 50 carnations différentes, ce qui inquiète plus d’un concurrent dans le secteur. Enfin, Aya Nakamura, native du Mali, est noire et plutôt plantureuse. De quoi répondre aisément à la dernière tendance mondiale qui, espérons-le, se changera en diktat : plus de diversité et d’inclusivité dans la société.

Si M.A.C a su faire quelques efforts en la matière grâce à des collaborations éphémères, avec justement Rihanna, Nicki Minaj ou Mariah Carey, il aura fallu attendre fin 2019 pour la création d’un rouge à lèvres nude pour femmes noires – le fameux mat couleur bordeaux, au prix de 20 euros. « Il est foncé, presque noir, mais pas complètement. Je l’ai choisi pour moi, pour les filles de ma carnation. Je voulais vraiment cette couleur précise, car elle est super dure à trouver. Lorsque je ne l’avais pas, j’étais obligé de faire un mélange avec un crayon à lèvres pour obtenir cette teinte. C’est ma teinte nude à moi. Aujourd’hui, on a le nude pour la fille blanche, pour la fille métisse, mais on n’a pas forcément le nude pour la fille black », a d’ailleurs expliqué l’interprète de « Copines » à Vogue.

C’est sur son titre « Pookie » que la vidéo promotionnelle de la collection a été tournée. On y découvre une Aya Danioko, ultra-glamour, essayant notamment le fameux lipgloss Nakamurance disponible au prix de 19,50 euros. Rappelons que le premier album d’Aya Nakamura, Journal Intime (2017), est certifié disque d’or et le second, Nakamura (2018), disque de platine. Une nouvelle édition de ce dernier paraîtra le 25 novembre 2019, agrémenté de cinq morceaux inédits.

 

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte