Politique

Sénégal : le ministre de l’Intérieur confirme le retour à la réciprocité des visas

L’hôtel Radisson, à Dakar. © Youri Lenquette

Le ministre sénégalais de l'Intérieur a affirmé ce jeudi que des visas seraient à nouveau demandés, pour des « raisons sécuritaires », aux ressortissants des États qui en demandent aux Sénégalais, contredisant le ministre du Tourisme, qui avait démenti cette information. 

Ce fut une mesure polémique, qui semble aujourd’hui diviser au sein même de l’exécutif. Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, qui s’exprimait ce jeudi matin sur les ondes de la Radio Futur Média, a confirmé une information annoncée par Jeune Afrique dans son édition du 30 septembre : le retour de la réciprocité des visas au Sénégal.

« Pour des raisons de sécurité, nous avons besoin de contrôler qui rentre et qui sort du pays », a détaillé le ministre, qui revendique la nécessité pour le Sénégal de mieux protéger ses frontières. « Nous allons réintroduire le visa pour que toute personne pénétrant sur le territoire puisse être identifiée », a-t-il ajouté. Aly Ngouille Ndiaye a également évoqué un « dossier très avancé », qui pourrait être mis en œuvre dès la « fin d’année » 2019.

La mesure, si elle est appliquée, concernerait uniquement les citoyens résidant en dehors de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), soumises à la libre-circulation des biens et des personnes. Comme ce fut le cas de 2013 à 2015, des visas seraient à nouveau demandés aux ressortissants d’États qui en demandent aux Sénégalais. Les citoyens français, belges, ou américains, parmi d’autres, seraient ainsi soumis à cette obligation.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte