Football

Mali : le football remonte la pente après des années de crise

Tournoi Nations UFOA

Tournoi Nations UFOA © Les Aigles du Mali (Twitter)

Après presque quatre ans de crise institutionnelle, le football malien commence à se redresser, désormais doté d’une vraie fédération, dont Mamoutou Touré, dit « Bavieux », vient de prendre la tête. Mais les rivalités de clans ont laissé des traces.

L’homme aura fort à faire pour redresser le football malien. Le 3 septembre, Mamoutou Touré, dit « Bavieux », a été élu à la tête de la Fédération malienne de football (Femafoot) pour un mandat de quatre ans, face à Salaha Baby et Alassane Souleymane. Cette élection met fin au comité de normalisation mis en place par la FIFA depuis presque deux ans pour tenter de mettre fin à l’interminable crise institutionnelle dans le football malien.

La mission principale du nouveau dirigeant ? Réconcilier les acteurs du football local, usés par cette crise liée à des rivalités de clans qui avait poussé le nouveau ministre des Sports, Arouna Modibo Touré, à s’investir personnellement pour y mettre fin.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte