Politique

RDC : pourquoi toute la classe politique a voulu se presser à Rome aux côtés de Mgr Fridolin Ambongo

Le cardinal Fridolin Abongo Bensungu lors du consistoire ordinaire pour la création de treize nouveaux cardinaux, le 5 octobre 2019 à Rome. © Andrew Medichini/AP/SIPA

Le pape François a créé treize nouveaux cardinaux, le 5 octobre, dont le Congolais Mgr Fridolin Ambongo Besungu. Un consistoire auquel a assisté l'ensemble de la classe politique congolaise, à l'exception du camp de Joseph Kabila, tant l'archevêque de Kinshasa joue un rôle politique de premier plan en RDC.

Il fallait bien l’aura d’une telle personnalité pour réunir dans un même lieu ceux qui, à Kinshasa, sont des ennemis politiques. Le 5 octobre, de nombreux poids lourds de la classe politique congolaise ont fait le déplacement jusqu’à la basilique Saint-Pierre de Rome pour assister à la création par le pape François de treize nouveaux cardinaux, dont le Congolais Mgr Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa et artisan de la transition démocratique en RDC.

Si l’on pouvait compter sur la présence du chef de l’État Félix Tshisekedi, son directeur de cabinet Vital Kamerhe, ou encore la présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda, les opposants  Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba et des membres de la société civile ont également assisté à ce consistoire considéré comme le plus « politique » de l’évêque de Rome.

Tous étaient réunis à l’exception du camp de l’ancien président de la République Joseph Kabila, dont les relations avec l’Église catholique sont devenues exécrables. Comment comprendre l’empressement de tant de personnalités politiques à cet événement religieux ?

Puissance de l’Église catholique

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte