Politique

Transition en Algérie : Salah Goudjil, joker idéal en cas de défaillance du président Bensalah ?

Salah Goudjil, président par intérim du Conseil de la nation, la chambre haute du Parlement algérien. © YouTube/اوراس و يوم الوغئ

Salah Goudjil, qui a pris la succession à la tête du sénat d'Abdelkader Bensalah, appelé au mois d'avril à assurer l'intérim du président Abdelaziz Bouteflika, apparaît comme le joker idéal de l'armée en cas de défaillance du chef de l'État. Portrait d'un moudjahid discret mais de plus en plus présent sur le devant de la scène.

Le 9 avril dernier, le président par intérim Abdelkader Bensalah a nommé Salah Goudjil comme son successeur à la tête du Conseil de la nation. Membre influent du FLN, le voilà propulsé de fait deuxième personnage de l’État. À 89 ans révolus, Goudjil a été choisi, en sa qualité de doyen des sénateurs, pour prendre l’intérim à la tête de la deuxième chambre après l’activation de l’article 102 de la Constitution – qui avait entraîné, le 2 avril 2019, la démission du président de la République Abdelaziz Bouteflika, et son remplacement officiel quelques jours plus tard par Abdelkader Bensalah.

Au sénat algérien, ce cacique du Front de libération nationale (FLN) est décrit comme un homme têtu, coléreux et peu réceptif à la contradiction. Il ne s’adresse pas, non plus, directement aux médias. Ses interventions publiques se limitent en effet à ses discours lors des ouvertures et clôtures des sessions parlementaires. Sans talent oratoire particulier, il défend systématiquement l’agenda du pouvoir, en insistant notamment ces dernières semaines sur l’impératif d’organiser un scrutin présidentiel dans les plus brefs délais. Il apparaît donc pour l’armée comme le parfait joker en cas d’aggravation de l’état de santé de l’actuel chef de l’État, souffrant d’un cancer.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte