Politique

Zimbabwe : Robert Mugabe « souffrait d’un cancer à un stade avancé »

Robert Mugabe, ancien dirigeant du Zimbabwe.

Robert Mugabe, ancien dirigeant du Zimbabwe. © Tsvangirayi Mukwazhi/AP/SIPA

L'ancien président zimbabwéen Robert Mugabe, décédé le 6 septembre à Singapour à l'âge de 95 ans, souffrait d'un « cancer à un stade avancé », a révélé son successeur Emmerson Mnangagwa, cité lundi par le journal d'État The Herald.

Robert Mugabe souffrait « d’un cancer à un stade avancé et les médecins ont interrompu son traitement de chimiothérapie car il n’était plus efficace », a révélé le président Mnangagwa, selon le quotidien.

Le chef de l’État zimbabwéen a fait ses révélations auprès de militants de son parti, la Zanu-PF, réunis à New York où se tient cette semaine l’Assemblée générale des Nations unies.

« Le traitement ne servait plus à rien »

« Les médecins ont stoppé son traitement à cause de son âge et car le cancer s’était propagé. Le traitement ne servait plus à rien », a déclaré Emmerson Mnangagwa sans préciser la nature de ce cancer.

La famille Mugabe, jointe lundi par l’AFP, s’est refusée à tout commentaire sur les causes du décès de l’ancien président.

Robert Mugabe est décédé le 6 septembre à Singapour où il était soigné depuis plusieurs mois. En 2011, le site WikiLeaks avait publié un câble diplomatique américain écrit trois ans plus tôt qui affirmait qu’il souffrait d’un cancer de la prostate et n’avait plus que cinq ans à vivre. Mais la famille Mugabe avait justifié les séjours fréquents du président de l’époque à Singapour par le traitement d’une cataracte.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte