Archives

Yvon Siméon l’« Africain »

Le tout nouveau ministre haïtien des Affaires étrangères n’est pas un inconnu pour les lecteurs de Jeune Afrique/l’intelligent. Nous l’avons reçu dans nos locaux le 13 février dernier, au plus fort de la (brève) guerre civile haïtienne pour un entretien dont l’essentiel a été publié dans notre livraison du 22 au 28 février (J.A.I. n° 2250). Économiste de formation, Yvon Siméon, 66 ans, est sans doute le plus « africain » des membres du nouveau gouvernement formé le 17 mars par le Premier ministre Gérard Latortue. Il a vécu dans de nombreux pays d’Afrique centrale, notamment au Gabon, où il a contribué à la création de l’Université de Libreville, mais aussi dans ce qui s’appelait alors le Zaïre et au Cameroun. Taille moyenne, énergique, le verbe haut et châtié, Yvon Siméon a également exercé dans la diplomatie de son pays. Il a ainsi représenté Haïti auprès de l’Union européenne et du royaume de Belgique. Proche d’Aristide au début des années 1990, il s’en était vite éloigné, au point de devenir l’un des opposants les plus irréductibles à son régime. Il y a encore quelques semaines, il était responsable pour l’Europe de la Convergence démocratique haïtienne, un des mouvements de l’opposition républicaine.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte