Justice

En Côte d’Ivoire, l’appel par la CPI de l’acquittement de Laurent Gbagbo divise

Laurent Gbagbo, le 28 janvier 2016, lors de l'ouverture de son procès à la CPI. © REUTERS/Peter Dejong/Pool

Après la décision de la procureure de la CPI de faire appel de l'acquittement de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, les supporteurs de l’ex-chef de l’État ivoirien estiment qu’il est « otage de la communauté internationale ». Au sein du pouvoir, les réactions sont plus mesurées.

Simone Gbagbo n’a laissé éclater aucune émotion. En milieu d’après-midi, ce lundi 16 septembre, elle a appris, comme tout le monde, la décision de Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI), de faire appel du jugement de son époux et de Charles Blé Goudé, l’ex-ministre de la Jeunesse de celui-ci.

Comme de nombreuses personnalités du microcosme politique ivoirien, elle s’y attendait plus ou moins. Même si elle regrette que la procureure ait « fait malheureusement le choix de s’enfermer dans cette voie procédurale ». Une décision qui ouvre le champ à de longs mois d’attente devant la chambre d’appel de la CPI, et qui devrait renforcer le sentiment des supporteurs de l’ex-chef de l’État, qui estiment que celui-ci serait un « otage de la communauté internationale ».

« Démarche politique »

« Il s’agit davantage d’une démarche politique que juridique, visant à éloigner le président Laurent Gbagbo de son pays », martèle Assoa Adou, secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI, le parti de Laurent Gbagbo).

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte