Justice

RDC : l’ex-ministre de la Santé Oly Ilunga placé en garde à vue

L’ancien ministre de la Santé à Béni (RDC), le 20 décembre 2018.

L’ancien ministre de la Santé à Béni (RDC), le 20 décembre 2018. © Al-aHadji Kudra Maliro/AP/SIPA

Le Dr Oly Ilunga Kalenga, ancien ministre de la Santé, a été placé en garde à vue ce samedi. Visé par une enquête judiciaire concernant l’utilisation de fonds publics dans la lutte contre Ebola, il est soupçonné d’avoir voulu prendre la fuite malgré une interdiction de sortie du territoire.

Le Dr Oly Ilunga Kalenga avait été entendu le 27 août dans le cadre d’une enquête préliminaire portant sur l’allocation, présumée frauduleuse, de fonds publics destinés à la riposte contre la maladie à virus Ebola. Quelques jours plus tard, il avait fait l’objet d’une interdiction de sortie du territoire.

D’après la police judiciaire congolaise, cet ex-ministre de la Santé sera déféré lundi 16 septembre devant le Parquet général près la cour de cassation.

Échapper à la justice ?

Dans un communiqué, la police affirme que Oly Ilunga entendait quitter le pays clandestinement en vue d’échapper à la justice. Contactés par Jeune Afrique, ses avocats n’ont pas souhaité réagir.

Oly Ilunga avait démissionné en juillet de son poste de ministre de la Santé. Il s’était notamment opposé à l’emploi d’un deuxième vaccin dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola « par des acteurs qui ont fait preuve d’un manque d’éthique manifeste », avait-il écrit dans sa lettre de démission.

Il n’avait pas non plus apprécié le fait que Félix Tshisekedi ait décidé de confier la conduite de la riposte contre l’épidémie à un secrétariat technique dirigé par le Dr Jean-Jacques Muyembe.

 « Cacophonie préjudiciable »

« Tirant les conséquences de votre décision (…) et anticipant la cacophonie préjudiciable à la riposte qui découlera inévitablement de cette décision, je viens par la présente vous présenter ma démission de mes fonctions de ministre de la Santé », avait annoncé Ilunga, ajoutant qu’« il ne peut y avoir plusieurs centres de décision, au risque de créer des confusions et une cacophonie préjudiciable ».

Durant de nombreuses années, Oly Ilunga Kalenga a travaillé comme médecin à Bruxelles. Il est notamment l’un des médecins traitants d’Étienne Tshisekedi, décédé en février 2017.

Nommé ministre de la Santé dans le gouvernement de Samy Badibanga, en décembre 2016, il avait conservé son poste lors du remaniement de mai 2017.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte