Économie

Finance islamique : BCP s’allie à Guidance Financial Group

Banque populaire a signé un partenariat stratégique avec Guidance Financial Group (GFG). Dans le cadre de cet accord, GFG va apporter à la banque marocaine son expertise dans le développement de produits financiers conformes à la charia notamment dans l’immobilier et les biens de consommation.

Par
Mis à jour le 16 juillet 2014 à 12:45

Siège de BCP à Casablanca, au Maroc. DR

On sait désormais l’identité de la « banque du Golfe opérant au Moyen-Orient, en Asie et aux États-Unis » dont le groupe marocain BCP compte solliciter l’expertise en matière de finance islamique. Les préparations menées tout au long de cette année, comme l’indiquait en avril dernier à Jeune Afrique Laidi El Wardi, directeur général de la banque de détail et des Marocains du monde chez BCP, ont semble-t-il abouti.

Le groupe marocain a en effet signé un partenariat stratégique avec Guidance Financial Group (GFG), rapporte le quotidien marocain l’Économiste. Dans le cadre de cet accord, GFG va apporter à la banque marocaine son expertise dans le développement de produits financiers conformes à la charia notamment dans l’immobilier et les biens de consommation.

Cette annonce intervient quelques semaines à peine après l’adoption à l’unanimité, fin juin, par la Chambre des représentants marocains d’une loi autorisant l’ouverture de « banques islamiques » dans le royaume. Banque populaire, de même que son concurrent BMCE, avait annoncé au début de l’année 2014, son intention de lancer des structures spécialisées dans les services financiers conformes à la charia.

Lire aussi : 

Au Maroc, les banques partent à la conquête du dernier client

Maroc : BMCE et BCP vont lancer des filiales islamiques

Maroc : la finance islamique au pays du soleil couchant

Banque : la course au halal est lancée au Maroc

Popularité

Selon le rapport « Finance islamique au Maroc 2014 » [PDF] publié par Thomson Reuters, les actifs financiers conformes à la charia pourraient représenter entre 3% et 5% du total des actifs bancaires au Maroc en 2018, soit entre 5,2 et 8,6 milliards de dollars, et générer un bénéfice annuel situé entre 67 millions et 112 millions de dollars pour les acteurs du secteur.

Ce rapport indique par ailleurs que 79% des Marocains sondés se disent « très intéressés » par des services bancaires islamiques.

Programme

Toujours selon les auteurs de cette étude, qui ont interviewé en septembre 2013 des acteurs majeurs de la finance au Maroc – parmi lesquels des représentants de BCP – le groupe bancaire marocain tablerait sur l’ouverture d’une soixantaine d’agences dédiées à la finance islamiques dans un horizon de quatre à cinq ans