Politique

Algérie : les étudiants, frange de la société la plus déterminée ?

Un homme envoyant un baiser au cortège d'une manifestation étudiante, mardi 28 mai à Alger (image d'illustration). © Fateh Guidoum/AP/SIPA

La 30e manifestation estudiantine hebdomadaire s'est tenue mardi 17 septembre à Alger et dans d'autres villes du pays. Malgré quelques arrestations et l'annonce de la tenue de l'élection présidentielle mi-décembre, la mobilisation ne faiblit pas. Explications.

Dans le rassemblement qui s’est formé dès dix heures du matin en plein centre de la capitale, le mardi précédent, un quinquagénaire criait à tue-tête : « Les Chouhadas (martyrs) sont partis, les étudiants les ont remplacés ! » Ce manifestant chantait les louanges d’une nouvelle génération qui, selon lui, est la seule capable de sortir le pays du blocage politique.

Même s’ils sont usés par plusieurs mois de mobilisation, des rattrapages de cours en été et des examens qui ont été, pour certaines facultés, décalés au 1er septembre, les étudiants se placent toujours comme le fer de lance du mouvement. « J’ai des épreuves demain. Je suis perturbée, mais je suis quand même là », lançait une jeune fille, qui étudie à l’Université des sciences et de la technologie de Bab Ezzouar, à Alger.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte