Justice

Cameroun : Maurice Kamto face au tribunal militaire, un procès sous haute tension

Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun, candidat à la présidentielle camerounaise d'octobre 2018. © Youtube

Le procès de Maurice Kamto, leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), s’ouvre vendredi 6 septembre à Yaoundé et s'annonce historique. L’opposant camerounais y jouera en effet son avenir politique.

Le futur de la politique camerounaise se jouera-t-il dans l’étroite salle d’audience du tribunal militaire de Yaoundé, où s’ouvrira, le 6 septembre, le procès tant attendu de Maurice Kamto ? L’ancien candidat à la présidentielle d’octobre 2018, arrivé deuxième derrière le président Paul Biya selon des résultats qu’il conteste, y comparaîtra aux côtés de ses alliés politiques et d’une centaine de militants de son parti, le MRC.

Au total, 92 prévenus sont attendus, tous accusés de plusieurs chefs d’accusation, parmi lesquels « insurrection », « hostilité contre la patrie » et « rébellion ». Des infractions passibles de la peine de mort, selon les lois camerounaises.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte