Religion

Le Pape s’envole pour le Mozambique, première étape de sa tournée africaine

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 04 septembre 2019 à 09h59
Le pape François, au Vatican, le 30 juin 2016.

Le pape François, au Vatican, le 30 juin 2016. © Gregorio Borgia/AP/SIPA

Le pape François s’est envolé le 4 septembre pour le Mozambique, première étape d’un voyage d’une semaine qui le mènera aussi à Madagascar et à Maurice.

Le pape est attendu en fin d’après-midi à 18h30 locales (16h30 TU) à Maputo, capitale du Mozambique, où il sera accueilli par le président Filipe Nyusi. En se rendant à la nonciature apostolique (équivalent d’une ambassade pour le Vatican), où il passera la nuit avant d’entamer jeudi un programme chargé, il vivra un premier bain de foule très attendu avec les Mozambicains en les saluant depuis une voiture ouverte.

Selon le numéro deux du Vatican, le cardinal italien Pietro Parolin, le pape aura à cœur d’insister sur « la paix », « la préservation » de la planète, ainsi que l’importance de « renoncer aux armes ». La visite au Mozambique intervient un mois après la signature d’un traité de paix historique entre le gouvernement et la Renamo, l’ex-rébellion devenue le principal parti d’opposition.

Deuxième étape à Madagascar

Dans un message vidéo aux Mozambicains, le pape a appelé à un renforcement de « la réconciliation fraternelle au Mozambique et en Afrique, seule espérance pour une paix solide et durable ».

Du 6 au 9 septembre, le souverain pontife argentin sera à Madagascar, où il s’y exprimera notamment devant les ouvriers d’une carrière. Du 9 au 10 septembre, le pape terminera son voyage par une visite éclair à l’île Maurice, à l’est de Madagascar. Cette république majoritairement hindoue (52%) compte d’importantes minorités chrétienne (30%) et musulmane (18%).

Dans un message vidéo adressé aux habitants de l’île Maurice, le pape a d’ailleurs rendu hommage à un peuple « qui se distingue pour s’être formé par la rencontre de différentes ethnies, et qui bénéficie donc de la richesse de diverses traditions culturelles et aussi religieuses ».

Jean Paul II avait visité ces trois pays il y a une trentaine d’années. Pour François, il s’agira de son 31ème voyage à l’étranger, à l’issue duquel il aura visité un total de 49 pays. En novembre 2015, il avait effectué un premier voyage en Afrique subsaharienne, en regroupant le Kenya, l’Ouganda et la République centrafricaine, puis il s’était rendu au Maroc en mars 2019.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte