Politique

RDC : premier discours officiel de Sylvestre Ilunga Ilunkamba en vue de l’investiture du gouvernement

Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le nouveau Premier ministre de RDC, lors de sa nomination le 20 mai 2019 à Kinshasa.

Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le nouveau Premier ministre de RDC, lors de sa nomination le 20 mai 2019 à Kinshasa. © DR / présidence RDC

Devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre congolais Sylvestre Ilunga Ilunkamba a présenté mardi à Kinshasa le programme du gouvernement de coalition pour la période 2019-2023, sollicitant « la confiance des élus » en vue de l’investiture de l’exécutif par le Parlement réuni en session extraordinaire jusqu’au 7 septembre.

« Je viens solliciter votre confiance et votre conscience dans la mutualisation de nos efforts pour permettre à notre pays de relever le défis de son développement », a déclaré Sylvestre Ilunga Ilunkamba ce mardi devant l’Assemblée nationale à Kinshasa. En poste depuis le 20 mai, le chef du gouvernement a décliné un programme axé sur « 15 piliers » allant de la pacification du pays à la promotion de la culture, en passant par le redressement social qui, selon lui, « doit nécessairement partir de la base : village, territoire ».

Les secteurs de l’emploi, de l’éducation, de la santé, l’accès à l’eau et à l’électricité, feront partie des « axes prioritaires » du gouvernement pour « éradiquer la misère de la population », a déclaré sans donner de chiffres l’ancien professeur en économie. Il s’agit de « faire passer les intérêts du peuple avant tout autre intérêt », a insisté Sylvestre Ilunga Ilunkamba, qui tenait son premier discours officiel depuis sa nomination.

« Les Congolais nous regardent et ont hâte de nous voir à l’oeuvre (…), ils exigent moins de discours » et plus « d’actions palpables », a-t-il ajouté. Il a ainsi présenté les membres de ce gouvernement de coalition nommé le 26 août, après sept mois de tractations entre les forces politiques de Félix Tshisekedi, proclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre, et de son prédécesseur, Joseph Kabila, qui a gardé la majorité au Parlement et dans les 26 provinces que compte la RDC.

Rapatriement des corps de Mobutu et Tshombe

Pour matérialiser la réconciliation nationale, le Premier ministre a annoncé – sans donner de date – « le rapatriement du corps du feu président Mobutu Sese Seko et du feu Premier ministre Moïse Tshombe », deux grandes figures de l’histoire du Congo indépendant, qui sont enterrés à l’étranger. Évoquant le combat que doit mener le nouveau gouvernement pour la promotion des droits de l’homme et des libertés individuelles, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a souhaité « que la justice soit désormais le rempart des honnêtes gens ».

Le programme du Premier ministre a été soumis au débat à l’Assemblée nationale, où les députes sont sensés l’approuver dans les 48 heures. Au sein de l’équipe gouvernementale, qui compte 66 membres en plus de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, 76,9 % des ministres de l’équipe n’ont jamais été membres du gouvernement auparavant. Réunie en session extraordinaire, l’Assemblée nationale a jusqu’au 7 septembre pour investir ce gouvernement.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte