Économie

Bolloré Africa Logistics et SDV lancent un service de livraison express vers l’Afrique

SDV, groupe mondial de transport et de logistique, et Bolloré Africa Logistics ont lancé un nouveau service de livraison express entre l’Europe et l’Afrique baptisé « Speed to Africa ». Cette solution est disponible dans vingt pays africains.

Par
Mis à jour le 17 juillet 2014 à 10:46

Un entrepôt de SDV Logistique International au Havre, en France. © Bolloré

Deux filiales du groupe Bolloré, SDV Logistique Internationale et Bolloré Africa Logistics, s’associent pour créer un nouveau service de livraisons d’urgence vers l’Afrique. Ils lui ont choisi un nom évocateur : Speed to Africa. Ces nouvelles solutions – qui combinent le réseau logistique internationam de SDV et les canaux de transmission ainsi que l’expertise de BAL en Afrique – couvrent pour l’instant des livraisons de tous les pays européens vers plus de 20 pays d’Afrique subsaharienne, tels que la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Nigeria, le Kenya et le Gabon. À terme, d’autres destinations pourront être desservies, assure Vincent Rouxel, responsable de l’opérationnel du service Speed to Africa, contacté par Jeune Afrique.

Cette nouvelle solution se veut un service « end-to-end », c’est à dire assurant le transport des marchandises de bout-en-bout. « Les livraisons sont traitées en Europe par les équipes de SDV qui gèrent le suivi de l’embarquement sur le premier vol en partance pour l’Afrique. Une fois sur place, les colis sont pris en charge par les équipes de Bolloré Africa Logistics qui assurent les formalités administratives et douanières et la livraison au client final », détaille Vincent Rouxel. Le client pourra suivre la progression de son colis grâce à « Link », un service de tracking opéré par SDV.

Lire aussi:

Bolloré et Necotrans en lice pour la gestion du terminal à conteneurs de Kribi

Logistique : Necotrans tient la corde à Brazzaville

DHL lance l’offensive sur le courrier

Formalités

Cette nouvelle offre mise donc sur l’argument de la rapidité et de l’efficacité pour les entreprises ayant des opérations sur le continent. Ces dernières sont, en effet, souvent confrontées à la saturation de certains ports ainsi qu’à la complexité des formalités administratives et douanières.

Autant d’éléments qui freinent le bon déroulement de la chaîne logistique et auxquels les deux entreprises françaises estiment apporter une réponse. « Réparer en urgence une ligne d’assemblage en Afrique du Sud, acheminer au plus vite une pièce pour un avion cloué au sol au Ghana ou encore faire parvenir des médicaments de première nécessité au Tchad, autant d’opérations pour lesquelles tout retard peut devenir onéreux », souligne Jean-Pascal Naud, directeur commercial de SDV, cité dans le communiqué publié par le groupe français.

Activités

SDV, racheté par le groupe Bolloré en 2003, est présent dans 102 pays à travers le monde dont 45 en Afrique. L’entreprise française affiche un chiffre d’affaire annuel autour d’un milliard d’euros. Avec des revenus annuels de l’ordre de 2,5 milliards d’euros, Bolloré Africa Logistics est le premier réseau de logistique intégrée en Afrique.