BTP & Infrastructures

Lomé : la nouvelle aérogare entre en piste

Maquette de la nouvelle aérogare de Lomé, proposée par ADPi World. DR

Maquette de la nouvelle aérogare de Lomé, proposée par ADPi World. DR ©

Principale plateforme régionale des compagnies aériennes Asky et Ethiopian Airways, l'aéroport international Gnassingbé-Eyadéma ne pouvait plus faire face à la croissance du trafic. La livraison d'une nouvelle aérogare, fin octobre, devrait soulager cette pression.

Désormais principale plateforme régionale de la compagnie régionale Asky (dont le siège est à Lomé) et d’Ethiopian Airways, l’aéroport international Gnassingbé-Eyadéma ne pouvait plus faire face à la croissance du trafic de passagers et de marchandises. Une gêne que la livraison de la nouvelle aérogare de Lomé, fin octobre, va reléguer aux oubliettes. Commencé mi-2012, le chantier est financé à hauteur de 75 milliards de F CFA (114,3 millions d’euros) par l’Eximbank of China et réalisé par China Airport Construction Corporation (CACC).

D’une superficie de 21 000 m2 sur deux niveaux (départs-arrivées), doté de 4 rampes télescopiques pour l’accès direct aux appareils, ce terminal flambant neuf accueillera entre 1,5 million et 2,5 millions de passagers par an, contre 500 000 actuellement.

Lire aussi :

Bureau Veritas et Soget vont installer un guichet unique au Togo

Togo : Ethiopian Cargo ouvre un hub à Lomé

Dossier aérien : les aéroports africains décollent-ils ?

Quels sont les 10 premiers aéroports d’Afrique ?

Gros travaux

La nouvelle aérogare disposera de 30 box d’enregistrement, dont 4 automatiques, et de nombreux guichets d’immigration pour faciliter et fluidifier le trafic des voyageurs à l’arrivée et au départ des vols.

Le gros oeuvre achevé, les dernières technologies en matière de sécurité (scanners double vue, biométrie, appareils de détection des explosifs…) sont en cours d’installation.

Fret

La nouvelle zone de fret, quant à elle, pourra traiter 50 000 tonnes de marchandises par an, contre 15 000 pour l’ancien terminal.

Les travaux comprennent également l’agrandissement du parking des appareils, qui peut désormais accueillir quinze gros-porteurs en même temps, ainsi que la construction de nouvelles voies pour relier les seuils de piste et dégager le tarmac.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte