Sécurité

Burkina : attaque contre un détachement militaire dans le Nord

Des militaires burkinabè à l'entraînement.

Des militaires burkinabè à l'entraînement. © DR / DIRPA Burkina Faso

Un détachement militaire basé à Tongomael, dans le nord du Burkina Faso, a été attaqué vendredi, a appris l’AFP samedi de sources sécuritaires, un bilan provisoire faisant état d’un blessé et cinq disparus.

« Le détachement militaire de Tongomael », près de Djibo, chef lieu de la province du Soum, « a été attaqué aux environs de 4H du matin » (locales et GMT) vendredi, a indiqué à l’AFP une source sécuritaire.

Selon un bilan « provisoire et partiel » communiqué par une autre source sécuritaire, « au moins un soldat a été blessé au cours de l’attaque » et « cinq personnes sont portées disparues ». « L’attaque a aussitôt été repoussée et un ratissage de la zone a été mené », a assuré la première source.

Campagne de « recrutement exceptionnel »

Le 19 août, l’attaque contre un détachement militaire à Koutougou, dans le nord du pays, a fait 24 morts et sept blessés, soit l’assaut jihadiste le plus meurtrier contre ses rangs.

Les forces de défense et de sécurité, manquant de moyens, semblent incapables d’enrayer les attaques. Le ministère burkinabè de la Défense a lancé une campagne de « recrutement exceptionnel » de 500 militaires sur l’ensemble du territoire pour renforcer les rangs de l’armée nationale.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte