Automobile

Tunisie : Alpha Ford a du mal à séduire

Le marché de l'automobile ne se porte pas bien en Tunisie © DR

La cession de concessionnaires automobiles n'est plus synonyme de succès financiers pour Al Karama Holding, chargé de vendre les sociétés confisquées après la révolution. Avec la crise économique, les potentiels acquéreurs regardent à deux fois avant d’investir : la vente d’Alpha Ford, est un cas d’école.

Les concessionnaires automobiles n’ont plus la cote en Tunisie. Al Karama holding, en charge de la cession des sociétés confisqués après la révolution de 2011, a prolongé d’un mois le délai pour déposer les dossiers de manifestation d’intérêt afin d’acquérir 100 % du capital de Alpha Ford, représentant exclusif du constructeur américain. Les futurs repreneurs ont maintenant jusqu’au 27 septembre pour se faire connaître.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte