Politique

Bousculade mortelle en Algérie : démission de la ministre de la Culture

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 24 août 2019 à 17h21
L'une des entrées du Stade du 20-Août, prise le 23 août 2019 à Alger.

L'une des entrées du Stade du 20-Août, prise le 23 août 2019 à Alger. © RYAD KRAMDI/AFP

La ministre de la Culture, Meriem Merdaci, a démissionné samedi 24 août, au surlendemain de la mort de cinq jeunes dans une bousculade à l’entrée d’un concert du rappeur Soolking, a annoncé la présidence algérienne.

« Meriem Merdaci a présenté sa démission au chef de l’État par intérim Abdelkader Bensalah qui l’a acceptée », selon un communiqué de la présidence diffusé par la télévision d’État.

Vendredi, le directeur général de l’Office national des droits d’auteurs (Onda), organisme public qui organisait le concert, a été limogé par le Premier ministre Noureddine Bedoui.

La bousculade est survenue jeudi soir à l’une des entrées du Stade du 20-Août, où avait débuté le concert, dans le quartier populaire de Belouizdad (ex-Belcourt).

Critiques sur l’organisation du concert

Les cinq victimes décédées étaient âgées de 13 à 22 ans. Le parquet d’Alger a annoncé vendredi l’ouverture d’une enquête devant « déterminer les responsabilités et les circonstances de cet accident ».

Des proches des victimes et de nombreux Algériens ont critiqué l’organisation de ce concert dans ce stade, l’un des plus anciens du pays.

C’était le seul et unique concert prévu en Algérie de Soolking, 29 ans, depuis l’envol de sa carrière internationale en 2018. De son vrai nom Abderraouf Derradji, il vit en France depuis 2014.

En mars 2019, Soolking a dédié une chanson, « La Liberté », au mouvement inédit de contestation du régime, qui avait éclaté moins d’un mois plus tôt. Elle a été souvent entonnée dans le cadre des manifestations massives qui se déroulent chaque vendredi en Algérie depuis le 22 février.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte