Politique

Mali : les plans du gouverneur de Mopti pour sauver cette région au bord de la guerre civile

Des soldats maliens dans la région de Mopti, dans le centre du pays, en 2012. © AP/SIPA

Nommé fin juin gouverneur de Mopti, le général Abdoulaye Cissé parviendra-t-il à débarrasser le centre du Mali des groupes armés et à y maintenir la paix ? Accusé d'exactions dans le Nord dans les années 1990, il s'en défend et fait valoir son expérience militaire.

Peu connu dans la région de Mopti, le général Abdoulaye Cissé maîtrise pourtant bien la situation de cette zone sensible en proie à des violences intercommunautaires, notamment entre les communautés dogon et peule.

Jusqu’à sa nomination au poste de gouverneur, à la fin de juin, ce fils de militaires était sous-chef d’état-major général des armés, chargé des opérations militaires dans le Centre et le Nord.  Et pour sa nouvelle mission, le général Cissé s’est doté d’un plan martial.

« Une posture offensive permanente »

« Nous avons 3000 soldats en phase de déploiement dans la région, en mouvement permanent, pour fouiller les sanctuaires des terroristes, les forêts et les montagnes, mais aussi pour porter secours aux populations », explique-t-il à Jeune Afrique.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte