Agroalimentaire

Côte d’Ivoire : le fonds britannique AgDevCo investit 8,7 millions d’euros dans Dekel Oil

Plantation d'huile de palme (photo d'illustration) © Nabil ZORKOT pour JA

Le fonds britannique va investir 8,7 millions d'euros dans Dekel Oil, l'un des principaux acteurs de l'huile de palme en Côte d'Ivoire. Cette filiale de l'israélien Rina group consacrera la somme à développer ses structures et faire certifier sa production.

Très actif en Afrique anglophone (Ghana, Rwanda, Tanzanie, Ouganda etc) et peu connu en Afrique francophone, le fonds d’investissement britannique AgDevCo, dédié à l’agriculture vient de réaliser un premier investissement de 8,7 millions d’euros dans Dekel Oil, filiale de Dekel Oil Limited Public listée sur le marché financier alternatif (AIM) de Londres. Ce financement est un prêt sur de dix ans

Cette compagnie qui produit de l’huile de palme et de la noix de cajou, appartient au holding israélien Rina Group fondée par l’homme d’affaires Youval Rasin.

Les fonds mobilisés seront affectés notamment au refinancement de la dette du groupe sur le court et moyen terme, et au renforcement du fonds de roulement. Le financement de AgDevCo aidera au bouclage du programme de certification RSPO pour la traçabilité de la productivité d’huile de palme, qui atteste que le processus industriel n’impacte pas les planteurs villageois et leur environnement.

La certification RSPO (Roundtable for Sustainable Palm Oil) a été introduite en 2004 en Côte d’Ivoire afin de mettre en œuvre des politiques de production, d’échange et de consommation de l’huile de palme dans une perspective de préservation de l’environnement et de développement durable.

170 millions de dollars investis dans 40 projets agricoles

« Une agriculture industrielle responsable est la clé du développement en Afrique de l’Ouest. Nous sommes impatients de soutenir Dekel Oil dans son programme d’extension qui génère de grands revenus à des milliers petits paysans », a expliqué Chris Isaac, le directeur général de AgDevco dont 95 % des financements proviennent de l’agence d’aide au développement UK Aid.

AgDevco avait entamé une prospection du marché ivoirien en novembre 2018 et visait les secteurs du cacao, de la noix de cajou ou du palmier à huile. Il compte y investir environ 20 millions de dollars d’ici 2020. Le fonds pèse 500 millions de dollars et a déjà investi plus de 170 millions de dollars dans plus de 40 projets sur le continent profitant à environ 480 000 petits exploitants agricoles.

Baisse de la production

Dekel Oil est l’un des leaders du marché de l’huile de palme aux côtés de Sania, une filiale du groupe Sifca, le géant ivoirien de l’agro-industrie. Implanté en Côte d’Ivoire depuis les années 2000, Dekel Oil possède une usine de transformation d’une capacité annuelle de 70 000 tonnes à Ayenouan, dans la région du sud-est vers la frontière ghanéenne. Le financement d’AgDevCo permettra d’améliorer la croissance de cette usine.

Après une année 2018 compliquée et marquée par la baisse du volume de la production ajoutée à la chute des prix, Dekel Oil a réalisé une progression au premier semestre 2019 avec une hausse de la production qui atteint 28 934 tonnes contre 22 242 tonnes sur la même période en 2018.

La Côte d’Ivoire produit par an 550 000 tonnes pour 255 000 hectares de plantations reparties entre les industries et les planteurs villageois. 75 % de la production d’huile de palme est consommée en Côte d’Ivoire et 25 % destinée à l’exportation dans la région. Environ 2 millions d’Ivoiriens vivent du secteur du palmier à huile qui rapportent 550 milliards F CFA au pays. L’objectif du pays est de multiplier par trois sa production d’huile de palme sans déforestation, par une agriculture intense par l’introduction de plants à très fort rendement.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte