Pétrole & Gaz

RDC : l’Inspection des finances alerte sur la « disparition » de 15 millions de dollars des caisses de l’État

Un puits de pétrole appartenant au groupe français Perenco, près de Muanda, dans l’extrême ouest de la RDC, en 2016 (illustration). © Gwenn Dubourthoumieu pour JA

L'Inspection générale des finances (IGF) pointe du doigt la gestion opaque de la somme destinée à compenser les sociétés pétrolières suite au gel des prix à la pompe en 2017. Les inspecteurs ont perdu la trace de 15 millions de dollars qui auraient, selon eux, dû être transférés dans les caisses de l'État.

Il s’agit des conclusions d’un audit mené par l’Inspection générale des finances du 17 au 31 juillet 2019 et dont Jeune Afrique a pu se procurer une copie.

La somme dont l’IGF a perdu trace a été prélevée sur les 100 millions dollars que l’État devait verser aux sociétés pétrolières intervenant en RDC, en compensation du gel des prix des carburants.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte