Tourisme

L’Afrique du Sud exempte quatre nouveaux pays de visa pour attirer les touristes

L'Afrique du Sud, le Bostwana, le Kenya et la Tanzanie sont les principaux pays africains pour les safaris. © Ben Curtis/AP/SIPA

L'Afrique du Sud a annoncé jeudi qu'elle exemptait de visa les citoyens de quatre pays supplémentaires, misant sur le tourisme afin de relancer son économie.

Le ministre de l’Intérieur, Aaron Motsoaledi, a indiqué que les citoyens de l’Arabie Saoudite, du Qatar, des Emirats arabes unis et de la Nouvelle-Zélande n’auront plus besoin de visa pour se rendre en Afrique du Sud, pour des voyages d’affaires ou d’agrément.

« Nous sommes en discussion avec les autorités de ces pays pour voir dans quelle mesure ils peuvent assouplir les conditions d’entrée pour nos propres citoyens », a ajouté le ministre.

Cette mesure, qui prend effet immédiatement, survient alors que les derniers chiffres officiels du tourisme, rendus publics en mai, font état d’une baisse du nombre de visiteurs venus d’Europe et du Moyen-Orient au premier trimestre 2019, la haute saison en Afrique du Sud.

Pour les mois d’avril et mai, la baisse est de 10% pour l’ensemble des voyageurs étrangers, par rapport à l’année précédente.

Sortir de la crise économique

Aaron Motsoaledi a précisé que la décision d’exemption de visas « contribuerait de manière importante à accroître le tourisme et donc à créer des emplois et à développer l’économie ».

Le chômage a atteint 29% en Afrique du Sud, un niveau record, et le produit intérieur brut (PIB) sud-africain a reculé de 3,2% en rythme annuel au premier trimestre 2019, son plus fort recul sur trois mois enregistré ces dix dernières années, pour cause de rationnements d’électricité, de faiblesse des investissements et de la consommation des ménages.

Des discussions pour des exemptions de visa sont en cours avec Cuba, le Ghana, ainsi qu’avec Sao Tome et Principe.

L’Afrique du Sud exempte déjà de visa 82 des 193 pays membres des Nations unies.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte