Économie

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine, le magazine « Jeune Afrique » décrypte les bouleversements qui s’annoncent dans le paysage audiovisuel du continent africain, à quelques mois du passage à la diffusion numérique terrestre.

Par
Mis à jour le 21 juillet 2014 à 09:46

Il ne reste que onze mois aux Etats africains pour se préparer à quitter l’analogique. © Rémy Gabalda/AFP

Dans son édition n°2793 du 20 au 26 juillet 2014, Jeune Afrique se penche sur l’arrivée de la diffusion audiovisuelle sur le continent africain. En juin 2015, l’analogique devrait théoriquement disparaître des écrans et cette transformation ne va pas sans difficultés. Face à ce changement technologique majeur, les États peinent à moderniser les équipements et les chaînes. Les producteurs locaux – faute de budgets suffisants – craignent de ne pouvoir affronter la concurrence et tout le monde redoute la faiblesse des audiences. Quels sont donc les pays qui s’en sortent le mieux? Ce retard est-il irréversible? Jeune Afrique dévoile les dessous d’un bouleversement médiatique en marche.

Le magazine Jeune Afrique est également disponible en version numérique. 


JA2793p001IA
Découvrez la dernière édition de l’hebdomadaire ici.



Retrouvez également les éditions précédentes, les hors-séries et les éditions spéciales de votre magazine préféré, dans la boutique en ligne de Jeune Afrique.

En section Entreprises & marchés, Jeune Afrique s’intéresse à l’entreprise First Quantum, producteur de cuivre canadien qui affiche une réussite insolente en Zambie. Les relations avec le gouvernement rendent cependant ce succès fragile et le groupe minier cherche de nouvelles opportunités africaines. Le magazine analyse ce bras de fer fiscal et dévoile les ambitions du groupe canadien sur le continent.

Dans les Indiscrets de cette semaine, le magazine révèle les projets du groupe Lagardère sur les ondes africaines. Jeune Afrique dévoile également le jeu de chaises musicales survenu récemment à la direction de l’opérateur téléphonique ivoirien Comium. Le magazine révèle aussi les ambitions de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), qui fait l’objet de pressantes attentions financières, et lève le voile sur les projets de BPI France au Sahara.

Dans la section Décideurs, l’hebdomadaire dresse le portrait de Saad Sefrioui, directeur général délégué du groupe Addoha, leader de la promotion immobilière au Maroc. Neveu et dauphin d’Anas Sefrioui, magnat marocain de l’immobilier, Saad Sefrioui, 32 ans, confie ses projets d’expansion pour l’entreprise familiale. 

En section Finance, Jeune Afrique décrypte le redressement progressif d’Ecobank, en Afrique de l’Est. Le groupe bancaire panafricain tente de percer dans la sous-région après avoir enregistré de lourdes pertes ces dernières années. La locomotive est-africaine entraînera-t-elle des réussites dans toute la zone?

Sommaire

Entreprises & marchés
Médias – La TNT, une menace pour les chaînes africaines?
Mines – First Quantum, zambien mais pas trop

Indiscrets

Décideurs
Maroc 
– Le neveu qui monte

Finance
Afrique de l’Est– Ecobank relève le défi kényan