Économie

Côte d’Ivoire : vent de changement chez Comium

Alors que Comium enregistre un fort recul de ses résultats en Côte d’Ivoire, le président de l’opérateur télécoms a organisé un remaniement de la direction ivoirienne du groupe.

Par
Mis à jour le 21 juillet 2014 à 14:34

Comium est le quatrième opérateur mobile en Côte d’Ivoire, avec 4,8 % du parc d’abonnés, au 31 mars 2014. © Olivier / J.A

L’homme d’affaires libanais Nizar Dalloul, président de Comium, le quatrième opérateur de téléphonie mobile ivoirien, a procédé à un réaménagement dans la plus grande discrétion. Samir Tafesh, directeur du département commercial et du marketing, a été nommé directeur général par intérim de l’entreprise en remplacement du Canadien Michel Herbert, qui a quitté la direction et le pays depuis plusieurs semaines.

Dégringolade

Ce remaniement survient alors que la part de marché de Comium ne cesse de dégringoler. Selon les statistiques de l’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI), le pack abonnés de Comium a chuté de 43,5 %, en 2013, passant de 1,452 million d’utilisateurs en 2012 (8% des abonnés mobile) à 820 000 (4,23%) à la fin de l’année 2013, alors même que l’ensemble des abonnés mobile du pays croissait de 7,62 %, passant de 18 millions à 19,373 millions.

Durant cette période, le chiffre d’affaires de Comium a baissé de 6,7 %, de 29,5 milliards de F CFA (45 millions d’euros) à 27,3 milliards de F CFA (41,6 millions d’euros).

Lire aussi:

Côte d’Ivoire : Comium courtisé par Vodafone et Airtel

Dossier télécoms & internet : à l’heure des économies

Comium fragilisé par un duel entre actionnaires

Côte d’Ivoire : armistice chez Comium