Santé

Le marocain Agentis construit un nouvel hôpital en Côte d’Ivoire

Poignée de main entre Adil Mesfioui, fondateur et PDG d'Agentis, et le président ivoirien, Alassane Ouattara, le 18 décembre 2017, suite à l'ouverture du premier centre de radiothérapie et d'oncologie du pays.

Poignée de main entre Adil Mesfioui, fondateur et PDG d'Agentis, et le président ivoirien, Alassane Ouattara, le 18 décembre 2017, suite à l'ouverture du premier centre de radiothérapie et d'oncologie du pays. © Présidence de Côte d'Ivoire (Twitter)

Agentis a débuté la construction d’un centre hospitalier régional, à Adzopé au nord d’Abidjan. Un contrat de 50 millions de dollars pour le marocain déjà présent en Côte d’Ivoire qui cherche à s’étendre en Afrique centrale.

Le marocain Agentis a commencé la construction du futur centre hospitalier régional (CHR) d’Adzopé, au nord d’Abidjan, un marché de 50 millions de dollars (29,5 milliards F CFA). Les travaux de cet hôpital de 198 lits sur une superficie de 10 hectares devraient durer seize mois. L’hôpital proposera consultations et hospitalisations en chirurgie adulte et pédiatrique, gynécologie et hémodialyse. L’hôpital sera aussi équipé d’un laboratoire et capable d’assurer les urgences et la réanimation adultes et enfants.

Cette unité fait partie d’un contrat global de 100 millions de dollars décroché par Agentis, spécialiste de la distribution de dispositifs médicaux, paramédicaux et matériels pour les blocs opératoires. « Nous avons comme objectif d’atteindre un chiffre d’affaires global de 300 millions d’euros sur le marché ivoirien », déclarait à Jeune Afrique Adil Mesfioui, PDG d’Agentis, qui en est aussi l’unique actionnaire.

La Côte d’Ivoire est engagée dans un grand programme d’amélioration du dispositif de l’offre sanitaire à l’horizon 2020. Agentis cherchait il y a quelques semaines à lever des fonds pour financer d’autres projets. Aux dernières nouvelles, plusieurs contacts ont été établis, mais aucun n’a encore abouti, pour trouver un investisseur capable d’apporter de l’argent frais.

Après le Gabon : le Bénin, le Tchad et le Congo ?

Agentis est aussi en quête d’opportunités dans le secteur, au Tchad, au Bénin et au Congo-Brazzaville après la livraison il y a quelques mois d’une unité médicale d’un million d’euros au Gabon. Pour rappel, l’opérateur marocain était déjà à l’origine du centre d’oncologie et radiothérapie du centre hospitalier universitaire de Cocody en Côte d’Ivoire. Inauguré en 2017 par le président Alassane Ouattara, ce centre a nécessité un investissement de 20 millions d’euros.

Créée en 2007, cette entreprise marocaine s’est diversifiée en achetant une participation de 25 % dans Enova Research & Technology, un spécialiste marocain de progiciels utilisés dans le milieu médical, ainsi que 95 % de PES, un acteur dans la production de matériel d’hygiène consommable comme les gants stériles.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte