Elections

Présidentielle en Tunisie : le casse-tête des parrainages

L'option favorite des candidats est de rassembler le parrainage de 10 000 électeurs (image d'illustration). © Hassene Dridi/AP/SIPA

Alors qu'une trentaine de candidats au scrutin présidentiel du 15 septembre ont déposé leur dossier auprès de l'Instance indépendante pour les élections (Isie), et que les autres ont jusqu'à vendredi pour le faire, partis et indépendants bataillent pour récolter les parrainages nécessaires. Quelle est leur stratégie ?

La voix est enthousiaste, la tonalité pressée. Depuis quelques semaines, Rim Ben Hassen, présidente de l’organisation des jeunes du parti Al Badil (dirigé par l’ancien chef du gouvernement Mehdi Jomâa), enchaîne les réunions. La trentenaire fait en effet partie de l’équipe de campagne de sa formation.

Elle multiplie les rendez-vous, vérifie chaque détail et échange presque quotidiennement avec les antennes régionales. Le but : s’assurer d’obtenir les 10 000 parrainages citoyens nécessaires à Mehdi Jomâa pour pouvoir déposer sa candidature à l’élection présidentielle du 15 septembre.

Initialement prévu en novembre, le scrutin a été avancé après le décès du président en exercice Béji Caïd Essebsi. Un changement pris avec philosophie par Rim Ben Hassen : « Au final, cela nous a permis de tester nos capacités de mobilisation, et nous avons pu jauger la réactivité de nos militants », relativise-t-elle.

Un constat partagé par Motaz Bellakoud, du bureau national d’Attayar – le parti du candidat Mohamed Abbou : « Le décès de Béji Caïd Essebsi nous a certes incité à accélérer notre collecte des parrainages, mais nous avons commencé à travailler à cela depuis le mois de juin dernier. Nous étions prêts à parer à tout imprévu, y compris la mort du président en exercice », assure-t-il.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte